16 septembre 2011

Skoda

"Stjepan n'a perdu connaissance qu'un instant minuscule, insignifiant. Malgré çà, il ne se souvient de rien. Ni d'un sifflement ni d'une explosion. Pourtant çà ne peut être que le fruit, la moisson d'un obus. Tiré d'où ? Du ciel bleu, ou de la terre chaude et bruyante du crépitement fou des cigales ? Stjepan l'a appris : le soldat tué n'entend pas la balle qui le tue. Ni l'obus. Encore moins le missile." Un pays en guerre, non précisé mais probablement quelque part en Europe de l'Est. Un soldat qui reprend conscience. Autour de lui... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:15 - - Commentaires [35] - Permalien [#]

13 septembre 2011

Un peu de noir et blanc

Posté par aifelle1 à 17:46 - Commentaires [33] - Permalien [#]
12 septembre 2011

L'Eternité

Elle est retrouvée.Quoi ? - L'Eternité.C'est la mer alléeAvec le soleil. Arthur Rimbaud. Etretat 
Posté par aifelle1 à 07:02 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
11 septembre 2011

Bon dimanche

En écho au billet de Florence. Un poète écorché est parti, sans faire de bruit.
Posté par aifelle1 à 06:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
08 septembre 2011

L'accordeur de silences

"La première fois que j'ai vu une femme j'avais onze ans et je me suis trouvé soudainement si désarmé que j'ai fondu en larmes. Je vivais dans un désert habité uniquement par cinq hommes. Mon père avait donné un nom à ce coin perdu : Jésusalem. C'était cette terre là où Jésus devrait se décrucifier. Et point, final. Mon vieux, Silvestre Vitalicio, nous avait expliqué que c'en était fini du monde et que nous étions les derniers survivants. Après l'horizon ne figuraient plus que des territoires sans vie qu'il appelait vaguement l'Autre... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:45 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
05 septembre 2011

Mémoire assassine

"C'est à cet instant que la destruction de ma famille m'apparut dans toute son horreur. En une illusion étrange et cauchemardesque, je me vis traverser sans effort les murs du 417 McDonald Drive comme s'ils n'étaient que des décors de scène, tantôt épais, tantôt d'une transparence de rêve, si bien que, d'un simple coup d'oeil, je pouvais voir au travers de toute la maison, voir la mort d'un jour à l'oeuvre sous mes yeux dans ses moindres détails, tous plus macabres et plus précis les uns que les autres, comme je n'avais jamais été... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:30 - - Commentaires [27] - Permalien [#]

04 septembre 2011

Bon dimanche

Posté par aifelle1 à 05:54 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
30 août 2011

L'envie

"On le sait tous, même les gens différents ont une sexualité digne de ce nom, des choses à montrer, des déroutes à revendiquer. Tandis que nous, les solitaires, armée non violente sauf contre elle-même, incalculable car inavouable peuplade, nous savons d'instinct que parler c'est offrir au monde de quoi nous exiler davantage. C'est permettre qu'on colporte sur nous ces sottises liées à ce qu'on ne cerne pas. Et devenir aux yeux des autres des boucs émissaires, servant à les rassurer sur ce point : aussi aléatoires que soient leurs... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 13:00 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
29 août 2011

Les successions

"Dans un bar de Tokyo, Pascal Klein attend le rendez-vous qui va faire basculer sa vie, l'aboutissement de mois de quête existentielle et d'enquête sur la spoliation des biens juifs. Parti à la recherche d'un tableau de Chagall ayant appartenu à sa famille, le héros voyagera à travers le temps et les lieux afin de trouver l'origine de la vocation picturale de son père et d'apaiser enfin sa frustration de n'être pas lui-même devenu artiste". (4e de couverture). Voilà un roman qui avait tout pour me plaire, d'autant plus que j'avais... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 17:30 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
28 août 2011

Bon dimanche

Vitraux Pierre Soulages - Conques
Posté par aifelle1 à 06:00 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,