17 juin 2012

Carte postale (2)

Cucuron
Posté par aifelle1 à 06:14 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :

14 juin 2012

Carte postale (1)

Les ocres de Roussillon (un clic pour agrandir)
Posté par aifelle1 à 07:03 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :
07 juin 2012

Pause

Le moment des vacances est arrivé pour moi, je pars pour trois semaines dans le Vaucluse. A moi les ocres du Roussillon, les villages perchés, les vieilles pierres, les champs de lavande, la route Cézanne, les tapenades, les fruits confits, les couleurs, les saveurs, les odeurs ... et peut-être les calanques de Cassis, après tout ce n'est pas si loin. Je reviens début juillet. En attendant je vous souhaite un très bon mois de juin. Et un peu de patience, votre tour viendra !  
Posté par aifelle1 à 07:00 - Commentaires [49] - Permalien [#]
06 juin 2012

Oublier son passé

"Elle observa ses mains qui reposaient sur le clavier de l'ordinateur. La petite marque sur son annulaire gauche, à l'emplacement de son alliance, n'était plus perceptible. Le temps effaçait toutes les traces, les unes après les autres. Seule la colère restait intacte, la transperçait comme un pieu au milieu de la poitrine et la clouait dans une vaine attente de temps meilleurs. Elle compris tout-à-coup qu'elle était engluée dans cette attente, et qu'elle n'était même pas certaine d'assumer une amélioration si elle venait à se... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 09:21 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,
05 juin 2012

Reconnaissance

Leciel s'est vidé. Amoins que ce ne soitun silence embarrassé. Qui,si je criais, m'entendrait ? Cohortedes anges,rien qu'un frou-frou de passage. Patricia Castex Menier Benozzo di Lese di Sandro Gozzoli
Posté par aifelle1 à 09:36 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
03 juin 2012

Bon dimanche

Posté par aifelle1 à 06:11 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

02 juin 2012

C'est rien çà va passer

"Il a raccroché, est sorti de son studio, a traversé le jardin, marchant par inadvertance sur la bordure des lobélies et capucines, a lancé, O pardon - mais les lobélies n'entendent pas, les capucines font la sourde oreille. Le monde est vide sans les humains qui pourtant ne l'habitent qu'à peine - a-t'il murmuré, l'air morose". Vingt nouvelles, dont certaines très courtes. Des chutes souvent abruptes et cruelles, suaves parfois dans leur cruauté. Comme j'aime quoi ! A l'exception d'un ou deux textes qui m'ont paru un peu... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:54 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :
31 mai 2012

La rivière noire

Dans un appartement à proximité du centre-ville, un jeune homme git, mort, dans un bain de sang. Pas le moindre signe d'effraction ou de lutte, aucune arme du crime, rien que cette entaille en travers de la gorge de la victime, entaille que le légiste qualifie de douce, presque féminine. Dans la poche de sa veste, des cachets de Rohypnol, la drogue du viol ... Il semblerait que Runolfur ait agressé une femme et que celle-ci se soit ensuite vengée (Extrait 4e de couverture). Cette septième enquête islandaise a une particularité,... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 17:45 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :
29 mai 2012

La voie Marion

Marion a réussi à réaliser son rêve, acheter une librairie à Chamonix, la station où elle passait ses vacances étant enfant. Elle s'y sent bien et lorsqu'elle rencontre Pierre, guide de montagne, elle se laisse bercer par la promesse d'un avenir heureux. Pierre l'initie aux courses en montagne, il n'est pas très expansif, mais il est solide et rassurant. Après une période d'hésitation, ils vont s'installer ensemble et se marier. Si les premiers temps de vie commune comblent Marion, les surprises de l'existence la rendront plus... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 09:50 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :
27 mai 2012

Bon dimanche

Saule ! Frisson du paysage !Obéissance au vent du soir !Rêve penché sur un miroir !Cheveux qui se croient du feuillage ... Faiblesse qu'un ciel encourage,Et dont un ciel reprend l'espoir !Coeur plein d'oiseaux sans le savoir !Destin qui dépend d'un orage ... Ne serais-tu, Saule pleureur,Avec cette forme de pleurEt ce front de mélancolie, Qu'un portrait à peine ébauchéDe notre visage penchéSur la rivière de la vie ? Rosemonde Gérard.  
Posté par aifelle1 à 06:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :