Le goût des livres

14 janvier 2018

Bon dimanche

Au revoir France ..

12694954lpw-12695322-article-tf135000980000008-jpg_4888476_660x281

Posté par aifelle1 à 05:57 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags :


13 janvier 2018

Je lis, donc je suis

Et revoilà le petit jeu sur les titres lus au cours de l'année. Il y a des questions moins évidentes que d'autres, mais je m'amuse toujours à le faire. Je m'empresse de dire que je ne suis pas du tout raccord avec certaines réponses, vous devinerez lesquelles ..

Décris où tu vis actuellement : Dans un temple zen

Si tu pouvais aller où tu veux, où irais-tu ? Dans la forêt

Ton moyen de transport préféré : La France en automobile

Ton/ta meilleur(e) ami(e) est ? Sophia Pétrovna

Toi et tes amis, vous êtes ? Les harmoniques

Comment est le temps ? L'été infini

Quel est ton moment préféré de la journée ? Avant que les ombres s'effaçent

Qu'est la vie pour toi ? Sauvage par nature

Ta peur ? Le grand méchant renard

Quel est le conseil que tu as à donner ? Marcher droit, tourner en rond

La pensée du jour : J'ai toujours ton coeur avec moi

Comment aimerais-tu mourir ? Un goût de terre dans la bouche

Les conditions actuelles de ton âme ? Tenir

Ton rêve ? S'enfuir

 

tumblr_n2rnv6mu8c1rrnekqo1_1280

 Jacques-Emile Blanche

Posté par aifelle1 à 08:00 - - Commentaires [53] - Permalien [#]
Tags :

12 janvier 2018

La balade nationale - Les origines - Tome 1

balade

"En ces temps troublés, l'histoire de notre pays fait l'objet de fantasmes passéistes et de récupérations politiques. Très loin de ces tentatives de réhabilitation du "roman national" l'Histoire dessinée de la France présente un nouveau visage de notre histoire, en associant les meilleurs historiens français aux plus talentueux auteurs de bande dessinée.
Réalisé par un tandem historien-dessinateur, chaque volume présente une époque de l'histoire de France, à jour des connaissances et des débats historiographiques actuels, à rebours des légendes nationales comme des images d'Epinal.
Les écritures conjuguées de l'historien et du dessinateur offrent une vision à la fois dense, originale et décapante. Un regard croisé, à chaque fois singulier et créatif, qui propose un traitement graphique renouvelé de notre histoire."
Collection dirigée par l'historien Sylvain Venayre.

C'est le premier tome d'une série qui en comportera vingt. Quatre volumes par an, deux volumes en automne, deux au printemps. A chaque fois, un auteur et un dessinateur différents qui ont carte blanche sur la manière de traiter leur sujet.

Dans ce volume de présentation, les auteurs se sont amusés à réunir pour un road-movie Jules Michelet, l'historien, Molière, Marie Curie, Jeanne d'Arc, le général Dumas (père d'Alexandre). Le voyage commence par "l'emprunt" du cercueil du Maréchal Pétain à l'île d'Yeu. Le maréchal ne sortira pas de son cercueil, mais mettra son grain de sel dans toutes les conversations.

Leur périple les mènera dans les différents lieux supposés à l'origine du "roman national" et ce sera l'occasion à chaque fois de battre en brèche les idées reçues, la manière dont les époques successives revisitent l'histoire, le tout avec un humour bienvenu, mais le fond du propos est solidement étayé. Jules Michelet est bien sûr la caution historique du périple et il remet en perspective les différentes visions des uns et des autres. Ils iront de Carnac à Calais, puis Reims, Marseille, la grotte de Lascaux, la roche de Solutré etc .. etc ..

Balade_1200

Les anonymes ne sont pas oubliés dans la personne du soldat inconnu qui va les suivre quelques temps.

J'ai apprécié cette manière ludique de présenter l'histoire, le choc entre des personnages ayant vécu à des époques très différentes créé des confrontations enrichissantes. Pour moi, c'était une révision salutaire d'un certain nombre d'évènements. La bande dessinée occupe les trois-quarts du volume et à la fin un dossier thématique reprend un à un les évènements évoqués en les recontextualisant dans leur temps et à la lueur des connaissances d'aujourd'hui. Sans oublier une évocation de la préhistoire et de la géographie.

Le deuxième volume est paru "L'enquête gauloise" de Jean-Louis Brunaux et Nicoby.

Merci à Masse Critique de Babelio et aux Editions La Découverte

Sylvain Venayre et Etienne Davodeau - La balade nationale - L'origine - 165 pages
Editions La Découverte - La Revue dessinée - 2017

Posté par aifelle1 à 07:01 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :

10 janvier 2018

Bon dimanche

Pour rester un peu dans une ambiance festive ..

Opéra-a-Venise-690x336

Posté par aifelle1 à 06:13 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : ,

08 janvier 2018

Sous la glace

Sous la glace

"CC et moi on était assises côte à côte, à environ un mètre cinquante de distance. Comme je l'ai dit, il faisait très froid et j'étais bien vêtue. Je pense m'être assoupie. Puis, j'ai vu CC debout derrière la chaise de Mère, les mains agrippées au dossier comme si elle allait la soulever et la lancer. Elle tremblait un peu. Tout le monde, autour, poussait des acclamations et applaudissait, mais je me suis alors rendu compte que CC, elle, ne lançait pas des cris de joie, elle hurlait. Ensuite, elle a lâché la chaise et s'est effondrée".

Deuxième enquête de l'Inspecteur-Chef Gamache ; retour au charmant petit village de Three Pines juste avant Noël. Le froid et la neige sont au rendez-vous. Gamache a été appelé parce qu'une femme a été électrocutée lors du traditionnel match annuel de curling qui rassemble la communauté.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la victime, CC de Poitiers, ne sera regrettée par personne. Antipathique, renfrognée, blessante envers tout le monde, prêtresse auto-proclamée d'une méthode de développement personnel qu'elle a inventée, personne n'a compris pourquoi elle avait acheté la plus grande maison du village, à la mauvaise réputation.

Gamache commence par soupçonner le mari, complètement écrasé par sa femme et inapte à protéger leur fille, petite adolescente obèse et quasi-mutique. De plus, la manière dont CC a pu être électrocutée en plein match, devant tout le village, reste un mystère incompréhensible.

L'Inspecteur-Chef a donc du pain sur la planche, d'autant plus qu'il est en délicatesse avec sa hiérarchie depuis une sombre affaire dont nous n'aurons pas le fin mot dans cet épisode-là. Son équipe est soudée autour de lui, sauf l'horripilante agente Nichol, imprévue au programme et sans doute téléguidée d'en haut.

Comme si tout cela ne suffisait pas, il s'occupe aussi de manière officieuse du meurtre d'une vieille SDF surnommée Elle et à sa grande surprise les deux enquêtes finiront par se rejoindre.

J'ai retrouvé l'ambiance de Three Pines avec plaisir, le calme de Gamache, une partie des personnages du premier volume et un trio de vieilles dames qui en savent plus long que ce qu'elles disent.

Les démêlés de Gamache avec sa hiérarchie laissent supposer des lendemains difficiles pour l'Inspecteur-Chef et j'ai déjà hâte de lire le troisième volume.

L'avis de Anne

Louise Penny - Sous la glace - 456 pages
Traduit de l'anglais par Michel Saint-Germain
Babel - 2013

Posté par aifelle1 à 07:12 - - Commentaires [61] - Permalien [#]
Tags :


06 janvier 2018

Pays provisoire

9782362792458

"Elle se rappelait l'arrivée dans la capitale comme si c'était hier : la soirée était avancée et malgré cela, il faisait très clair. Elle s'était arrêtée, interdite, ne sachant comment définir l'atmosphère créée par cette lumière pâle, irréelle, d'un gris perle, éclairant les constructions de tous les côtés à la fois, sans ombre aucune. La ville de Saint-Pétersbourg lui offrait le meilleur d'elle-même, sa magie de l'été comme nulle part ailleurs. Elle prit cela comme un cadeau de bienvenue et en fut heureuse."

Premier roman, "Pays provisoire" nous emmène de Paris à Saint-Pétersbourg, puis de Saint-Pétersbourg en Suède, via l'Angleterre et l'Ecosse pendant la première guerre mondiale.

Amélie Servoz est originaire de Savoie, ses parents sont plumassiers à Paris et elle suit naturellement leurs traces, mais elle est ambitieuse et veut surtout créer des chapeaux. Travailleuse et douée, elle y parvient et devient une des meilleures ouvrières. Le rêve serait bien sûr de devenir sa propre patronne, aussi n'hésite-t'elle pas longtemps quand la propriétaire française d'une boutique de Saint-Pétersbourg lui propose de prendre sa suite. Il n'était pas rare à l'époque que de jeunes Françaises partent en Russie, l'aristocratie et la grande bourgoisie parlaient français et raffolaient de tout ce qui venait de France.

Elle part donc en 1910 à Saint-Petersbourg et va vivre sept belles années avant que les évènements de 1917 l'obligent à fuir en abandonnant tout ce qu'elle avait construit.

J'ai lu ce roman entre Noël et le jour de l'an et c'était vraiment la lecture parfaite pour cette période ; divertissante, agréable, pleine de verve et de péripéties. J'ai aimé les descriptions du travail de plumassière, l'élaboration d'un chapeau, son harmonisation avec les différentes tenues de la journée, le Paris de l'époque, tout est vivant et semble coloré.

J'ai aimé aussi l'atmosphère très différente de Saint-Pétersbourg, l'acclimation d'Amélie, il ne faut pas oublier qu'elle travaille avec des classes très favorisées et sa vie est celle d'une citadine profitant des plaisirs de la ville et de sa beauté. L'histoire s'emballe quand commence les premiers troubles, il faut reconnaître qu'Amélie n'y comprend d'abord pas grand chose, avant que les évènements ne l'obligent à s'y intéresser de plus près.

Je déplore souvent le manque de vraie fiction dans les romans actuels, là j'ai été servie, Amélie est une jolie jeune femme, élégante de surcroît,  qui ne laisse pas les hommes indifférents. Ils lui seront d'un grand secours lors de sa fuite dans des conditions dangereuses, d'abord à cause des bolcheviks, ensuite à cause de la guerre en Europe. Elle va saisir à ce moment-là à quel point la guerre a bouleversé la vie de tout le monde. L'amour va s'immiscer dans ce voyage périlleux, mais chut, je vais vous laisser le plaisir de la découverte.

Il y a un mélange de légèreté et de gravité dans ce roman, plutôt réussi et je n'ai pas boudé mon plaisir.

Merci aux Editions Alma

Fanny Tonnelier - Pays provisoire - 245 pages
Alma Editeur - 2018

Posté par aifelle1 à 06:42 - - Commentaires [74] - Permalien [#]
Tags :

01 janvier 2018

Bonne année !

A toutes et à tous, je souhaite une excellente année 2018, la santé, la réalisation de vos désirs, du temps, de la sérénité, de la lecture ...
(Message court envoyé de mon téléphone, mon ordinateur est en panne)..

Carte-vœux-entreprise-bonne-année-2018-pour-relations-de-travail-à-imprimer

Posté par aifelle1 à 06:12 - - Commentaires [74] - Permalien [#]

22 décembre 2017

Pause de Noël

Comme l'an dernier, je vous laisse pour une dizaine de jours, d'autres occupations (agréables) m'appellent. Je vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année à toutes et à tous et je vous retrouverai le 1er Janvier 2018.

fcac7b7b5473954ec5aaf24958bbb3d7--indoor-wreath-styrofoam-ball
Source Pinterest

Posté par aifelle1 à 07:06 - - Commentaires [41] - Permalien [#]

18 décembre 2017

Vernon Subutex 2

Vernon Subutex 2"Il existe une différence de taille entre sa génération et celle de Laurent. La sienne n'adulait pas les bourgeois. Quoi qu'ils en disent, les prolos d'aujourd'hui voudraient tous être nés du bon côté du manche. A Lessines, où il a grandi, les sirènes des carrières rythmaient le temps. On méprisait les bourgeois du haut de la ville. On ne buvait pas avec le patron. C'était la loi. Dans les bistrots, ça ne parlait que de politique, la haine de classe nourrissait une véritable aristocratie prolétaire. On savait mépriser le chef. Tout cela a disparu, en même temps que l'amour du travail bien fait. Il n'y a plus de conscience ouvrière. Tout ce qui les intéresse, les gars, c'est ressembler au chef".

Dans le tome 1, nous avions laissé Vernon Subutex définitivement à la rue, malade et l'esprit battant la campagne, abandonné par tout le monde.

Dans le tome 2, on le retrouve dans le même état, mais résigné, cherchant de nouveaux repères, aidés par de vieux briscards de la rue. Ce qu'il ne sait pas, c'est que la bande d'amis qui l'a plus ou moins laissé choir est à sa recherche, certains troublés à l'idée qu'il est à la rue, d'autres tracassés par la fameuse cassette évoquée dans le premier tome.

Cette cassette qui serait en possession de Vernon, est une sorte de confession de son ami disparu, Alex Bleach, confession dont personne ne connaît la teneur. Elle nous sera révélée ici et c'est troublant de constater que son contenu percute complètement un sujet d'actualité brûlant. Je n'en dis pas plus.

L'auteure reprend le procédé de personnages qui prennent la parole à tour de rôle, donnant un aperçu complet de la société actuelle. Elle tire sur tout ce qui bouge avec une redoutable efficacité, tous les milieux y passent, les banques, les religions, les politiques, les medias, les hommes, les femmes, l'extrême droite, l'extrême gauche, les antifas, les écolos et c'est là que son roman est le plus intéressant.

Vernon devient une sorte de pôle d'attraction incontournable, installé dans le 19e, jouant les DJ tous les soirs. Il plane, il ne ne veut plus sortir de la rue, il se sent bien libéré de tout, sans attaches, dans un état second.

C'est un roman qui ne se raconte pas, il faut le lire pour en saisir toutes les facettes, je reconnais que je suis bluffée par le talent de l'auteure, même si ce n'est pas toujours facile d'être confrontée de manière cash à tout ce qui gratte méchamment dans le monde d'aujourd'hui.

J'ai hâte de lire le troisième tome, je me demande comment tout ce petit monde va évoluer.

"La police savait que personne là-dedans n'avait de rapport avec le meurtre - la scène avait été filmée. Le coup de filet avait une autre ambition : leur dire que c'était terminé, la tolérance aux Buttes-Chaumont. Un mec se fait tuer à Châtelet par ses anciens amis et c'est encore les SDF qui doivent changer de campement. C'est une règle : on ne laisse pas les précaires se rassembler au même endroit trop longtemps. On a trop la trouille que ces cons se trouvent une grande gueule pour les diriger vers le supermarché le plus proche - pillages, manifestations. Le jour où les démunis se mettront à attaquer les commerces, l'armée n'aura plus qu'à sortir les chars. Ils sont tellement nombreux, à mendier. Alors on évite les rassemblements."

Les avis de Enna Keisha La Comète Papillon

Virginie Despentes - Vernon Subutex 2 - 405 pages
Livre de Poche - 2017

Posté par aifelle1 à 06:41 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :

17 décembre 2017

Bon dimanche

Gene-Kelly

Posté par aifelle1 à 06:58 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags :