51PBw4-IM8L__SX210_"Car il fallait qu'elles fussent folles ces femmes pour affirmer leur volonté présomptueuse d'écrire dans un milieu littéraire essentiellement gouverné par les hommes. Car il fallait qu'elles fussent folles pour s'écarter aussi résolument, dans leur romans ou leurs poèmes, de la voie commune, pour creuser d'aussi dangereuses corniches, pour impatienter leur temps ou le devancer comme elles le firent, et endurer en conséquence les blâmes, les réprobations, les excommunications, ou pire l'ignorance d'une société que, sans le vouloir ou en le voulant, elles dérangeaient."

L'auteure, qui traverse une période sombre "le goût d'écrire m'avait quittée", se penche sur l'oeuvre et la vie de sept femmes qui l'ont transportée à son adolescence et lui ont ouvert des mondes insoupçonnés.

Emily Brontë, Marina Tsvetaeva, Virginia Woolf, Colette, Sylvia Plath, Ingeborg Bachmann, Djuna Barnes, la majorité de ces femmes ont en commun un destin malheureux. Si je connaissais assez bien la vie de cinq de ces écrivaines, j'ignorais presque tout d'Ingeborg Bachmann et de Djuna Barnes.

Ce sont souvent des personnalités fortes, entières, qui ne veulent céder devant rien, qui sont hantées par le besoin d'écrire et d'écrire ce qu'elles veulent, contre vents et marées. Se faire éditer est une autre histoire, liée à l'époque, au rejet de la bonne société ou de la politique du moment.

C'est un bonheur de lire la trajectoire de ces femmes sous la plume de Lydie Salvayre qui les aime, qui imagine ce qui a pu les traverser, sans en faire des statues intouchables, mais des êtres de chair et de sang, dont le drame est souvent d'être trop en avance sur leur temps.

Une lecture passionnante.

"Thomas Bernhard, qui me conduit vers elle (car un auteur aimé vous amène vers ses livres aimés, lesquels vous amènent vers d'autres livres aimés, et ainsi infiniment jusqu'à la fin des jours, formant ce livre immense, inépuisable, toujours inachevé, qui est en nous comme un coeur vivant, immatériel mais vivant), Thomas Bernhard, disais-je dit d'elle qu'elle est un évènement".

L'avis de Dominique

Objectif PAL 3

Lydie Salvayre - Sept femmes - 226 pages
Points - 2014