book_639

"La neige était tombée pendant la nuit et le paysage prenait l'aspect d'une croûte soufflée, de l'omelette norvégienne que Douce servait au réveillon du nouvel an. Les champs givrés s'hérissaient de necks, les anciennes cheminées volcaniques, et de haies d'épicéas repiqués au sommet des collines pour protéger les troupeaux. Des haies étrangement courtes, en forme d'accents aigus ou circonflexes. Une page blanche parcourue de ponctuations noires, voilà ce que j'aurais pu voir si j'avais été un faucon pèlerin, un vautour dans le ciel cendreux de l'Aubrac. Tout était blanc ou noir comme si une main invisible avait activé la fonction monochrome sur un appareil photo géant."

L'histoire commence avec l'enterrement de Douce, la grand'mère de la narratrice, Brune, originaire de l'Aubrac. Douce n'a jamais voulu retourner dans sa région, mais elle a expressement demandé à y être inhumée. Brune, dont la mère est morte à sa naissance, a été élevée par sa grand'mère et sa grand'tante, Granita. Les deux soeurs tenaient un café à Paris.

Le retour au pays réservera bien des surprises à Brune, qui va découvrir petit à petit l'histoire familiale, assez loin de ce qu'on lui a toujours raconté. Les révélations vont se succéder, sur fond de ruralité et de crise de l'élevage. Douce et Granita étaient des femmes de caractère, qui n'ont pas hésité à prendre des décisions lourdes de conséquences pour tout le monde

C'est un roman très agréable à lire, avec une narratrice parfois un peu naïve dans ses réactions. Les descriptions de l'Aubrac sont un vrai plus, même si j'ai trouvé que l'on se rapprochait trop du documentaire par moment (sur l'élevage).

N'hésitez pas, si vous avez envie d'aller vous promener du côté de Nasbinals, de Laguiole et de Lacalm.

L'avis de Cathulu Choupynette Hélène

Vanessa Bamberger - Alto Braco - 240 pages
Editions Liana Levi - 2019