arton13570-dc459"Je vis la même journée depuis vingt-cinq ans et j'en ai déjà trente. Toute petite alors, dans mon pyjama soyeux, tôt le matin, je suivais mon père qui me tenait par la main dans l'obscurité de l'escalier menant à notre cuisine, je le laissais me soulever pour m'asseoir sur ma chaise et, dans les murmures de sa radio, je prenais mon petit-déjeuner face à lui les yeux fixés sur un livre dont il fallait plus tard m'arracher par surprise pour m'emmener me laver. Dans la douche, à travers l'eau ruisselante je cherchais du regard tous les mots imprimés, je lisais les notices de shampoing, les six faces des boîtes de tampons de ma mère, les étiquettes douces de mes vêtements".

C'est un premier contact avec l'écriture de Julia Kerninon et je suis totalement sous le charme. Je savais qu'elle parlait de sa passion pour la lecture et l'écriture, ce qui a priori ne m'attire pas trop, mais il s'y mêle bien d'autres impressions sur sa famille, son enfance, son adolescence, son parcours, ses bonheurs, ses doutes etc ..

Il y a autant de choses tues que dites, avec subtilité et élégance. Elle extorque à son père la permission d'aller vivre un an à Budapest pour se consacrer entièrement à l'écriture. S'y mêle ses aventures de jeune femme, on devine de cuisantes déconvenues, mais aussi des moments de joie totale. L'évocation de son enfance est un délice, avec une première visite mémorable à cinq ans, à la librairie Shakespeare and Company. Ses parents sont assez fantasques et atypiques, beaucoup de tendresse court entre ces soixante pages.

Une petite pépite dont il ne faut pas se priver.

L'avis de Cathulu Cuné Noukette Sandrine Yv

Julia Kerninon - Une activité respectable - 60 pages
Editions du Rouergue - La Brune - 2017