La muraille invisible"Tynnes Falk, informaticien, s'écroule mort devant un distributeur bancaire. Au même moment, deux adolescentes tuent un chauffeur de taxi. Le lendemain, on retrouve le corps de l'une d'elles, calciné sur des câbles à haute tension, ainsi que celui de Falk volé à la morgue et amputé de deux doigts. Un jeune hacker surdoué découvre dans l'ordinateur de Falk que quelque chose doit se passer le 20 Octobre ... Pour le commissaire Wallander, le compte à rebours a commencé" (4e de couverture).

Dans ce nouvel opus, des évènements qui semblent ne pas avoir de rapport les uns avec les autres vont se mettre en place et révéler une machination de grande ampleur, destinée à détruire les marchés financiers mondiaux. Tout ne sera d'ailleurs pas éclairci dans cette sombre affaire, avec de multiples ramifications. Ecrit en 1998 ce roman trouve un écho encore plus actuel en 2012 où la fragilité des marchés et des systèmes informatiques n'échappe à personne.

Si l'intrigue est intéressante, ce qui me préoccupait le plus, c'est l'évolution de Wallander. A chaque volume on croit qu'il touche le fond, mais non, il peut descendre encore. Cette fois-ci, à sa grande surprise, il découvre qu'il est trahi par un membre de son équipe, pressé de prendre sa place.

En outre, malade de solitude, il se décide à passer une petite annonce, sur les conseils de sa fille Linda. Il rencontre assez vite une femme qui lui plaît et sans prudence aucune, il lui accordera une confiance étonnante. Pas finnaud le Wallander .. il se prendra une claque magistrale, sans compter qu'il aura mis un témoin en danger.

La coupe vous paraît pleine ? non, non, il est aussi l'objet d'une plainte pour avoir giflé une adolescente au cours d'un interrogatoire. Il avait une bonne raison, mais personne ne semble le croire et sa responsable hiérarchique ne le soutient pas. Complètement écoeuré, le voilà au bord de la démission.

Je me moque un peu, mais je n'ai qu'une hâte, passer au suivant. Et puis, l'analyse de la société suédoise, de sa transformation rapide est toujours aussi passionnante. Un bon cru.

"J'ai peur. Peur de ne pas savoir ce que pensent mes collègues en réalité. Peur d'être rattrapé par le temps. Peur de devenir un flic qui ne comprend ni ses collègues ni ce qui est en train de se passer en Suède".                       

            Logo 2    Logo 4

Henning Mankell - La muraille invisible - 519 pages
Points - 2003