Vincent, la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à dîner chez Elisabeth et Pierre, sa soeur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d'enfance. En attendant Anna, sa jeune épouse éternellement en retard, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale ... Mais quand on demande à Vincent s'il a déjà choisi un prénom pour l'enfant à naître, sa réponse plonge la famille dans le chaos (synopsis).

Le film est tiré d'une pièce à succès jouée l'an dernier à Paris. Les réalisateurs en sont les auteurs, la distribution est la même sauf Charles Berling, nouveau venu. J'entends çà et là que l'original était plus piquant et plus acide, c'est possible, ne l'ayant pas vue, je n'ai pas été gênée par une comparaison quelconque.

Ceci dit, on voit bien que c'était une pièce, lorsque l'on a été une spectatrice de "au théâtre ce soir" que-les-moins-de-vingt-ans-ne-peuvent-pas-connaître, il est facile de retrouver la mécanique du théâtre de boulevard. Peu importe, le principal est que j'ai vraiment ri de bon coeur. Qui n'a pas connu un jour une discussion enflammée autour du prénom d'un bébé à naître ?

Là, le choix de Vincent va déclencher un bazar invraisemblable, faisant émerger des règlements de compte et des révélations en cascade. Les répliques font mouche, les acteurs sont excellents, les zygomatiques sont à la fête, les neurones au repos, certains jours il ne m'en faut pas plus. La salle était pleine et les spectateurs riaient beaucoup. Ne me demandez pas quel est le prénom en question, je ne vous le dirai pas, ce serait vraiment dommage. Allez-y plutôt.

Réalisateurs : Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte
Avec Patrick Bruel, Valérie Benguigui, Charles Berling, Guillaume de Tonquédec, Judith El Zein, Françoise Fabian.