AAAJoseph Vaughan a 12 ans lorsque les malheurs commencent avec la mort de son père. Il reste seul avec sa mère dans ce coin perdu de la Géorgie, dans les années 1950. Peu après, on découvre pas très loin de sa maison un premier cadavre de petite fille violentée et démembrée. Ce crime sera suivi de nombreux autres et détruira pratiquement la vie de Joseph.

Voilà un auteur qui s'y entend pour distiller insidieusement la peur. Il n'y a pas de rebondissements spectaculaires toutes les deux pages, mais l'atmosphère est telle que l'angoisse est là et l'on se demande à chaque instant qu'elle horreur va encore surgir.

Je suis pas sûre que j'aurais pu continuer ma lecture s'il n'y avait aussi une très bonne évocation de la vie dans l'Amérique profonde, à cette époque-là et des personnages fouillés. Ce n'est pas possible de trop en dévoiler sur les évènements qui se déroulent autour de Joseph, il faut en laisser la surprise aux futur(e)s lecteur(trice)s. C'est très très noir et oppressant, sans aucune lueur d'espoir.

L'histoire se déroule sur une trentaine d'années, Joseph réalise son désir de jeune garçon, devenir écrivain, mais est constamment paralysé par la culpabilité de ne pas avoir sauvé les petites filles assassinées. Aux trois-quarts du livre, j'ai un peu fléchi, découragée par l'accumulation de drames sur la tête de ce pauvre garçon, mais je n'ai pas pu lâcher les deux cents dernières pages, lues presque d'une traite.

L'intrigue ne se dénoue que dans les toutes dernières pages et même si j'avais deviné le meurtrier un peu avant, la tension est maximale jusqu'au bout. Une lecture qui va me rester dans la tête un petit moment.

Les avis de Abeille Alex Amanda Cuné Dasola Freude Karine Kathel Keisha Manu Mango Marie Ptit Lapin Ys et j'en oublie certainement, n'hésitez pas à me le signaler.

R.J. Ellory - Seul le silence - 602 pages
Le livre de poche - Août 2009