41apS89BBzL

"C'est le cas de la plupart des meurtres, dit Gamache. Ils sont commis par des faibles ou par des forts dans un moment de faiblesse. Ils n'exigent presque jamais de courage".

Après les évènements traumatisants de l'enquête précédente, l'Inspecteur-Chef Gamache a décidé de prendre sa retraite à Three Pines, le village où il se sent si bien. Il y prend ses marques tranquillement avec sa femme et son chien, jusqu'au jour où sa chère amie Clara vient le trouver.

Peter, son mari, est parti depuis un an. Le couple battait de l'aile. Tous deux peintres, Peter ne supportait pas la soudaine réussite de sa femme, alors que lui n'était qu'un peintre reconnu certes, mais assez mineur. Peter s'était engagé à prendre une décision au bout d'une année, or, la date est passée depuis quatre mois et il n'a pas donné signe de vie.

Clara, inquiète, demande à Gamache de l'aider à retrouver Peter, à titre amical. Cette dixième enquête va nous mener dans le nord du Canada, jusqu'à la Baie Saint-Paul d'abord, puis ensuite Tabaquen, après un voyage éprouvant sur le Saint-Laurent. Beauvoir fait aussi partie du voyage.

J'ai été déçue par cette enquête de Gamache. Je l'ai trouvée moins bien construite que les précédentes. J'ai eu du mal à m'intéresser au périple de Peter et ses tourments personnels. Heureusement, il y est aussi question d'une école de peinture canadienne que je ne connaissais pas presque pas, avec au centre Clarence Gagnon et ce sont des passages que j'ai aimés.

L'auteure revient assez longuement sur les blessures de Gamache, visibles et invisibles et sur ses relations avec Beauvoir, devenu entre temps son gendre.

Un épisode qui ne me laissera pas beaucoup de souvenirs ; j'espère que les suivants me réconcilieront avec l'Inspecteur-Chef.

L'avis de Niki Alex Eimelle Sandrine

Louise Penny - Un long retour - 432 pages
Traduit de l'anglais par Lori Saint-Martin
Actes Sud - 2019