41HgOqKeruL

"Tu possèdes ce qu'un Inuit peut avoir de plus précieux, son traîneau, ses chiens, son fusil avec des munitions et quelques vivres. Ça ne te suffira pas pour survivre longtemps dehors en plein hiver, tu devras chercher d'autres campements. Surtout, ne t'égare pas. Suis ton étoile, elle te mènera là où ce sera bon pour toi. Et écoute les chiens".

Huit scientifiques et un chien se retrouvent au Groeland pour une mission précise, étudier les effets du réchauffement climatique. Les hommes et les femmes de la mission Arctica prennent leurs marques avant leur première sortie sur l'indandsis qui va les laisser stupéfaits. Ils sont confrontés à un millier de cadavres de boeufs musqués pris dans les glaces. Le chef de la mission fait appel à Luv Svenden, spécialiste de la disparition massive de certaines espèces.

Le lendemain de l'arrivée de Luv, survient la première disparition d'un membre de l'équipe. D'autres suivront, inquiétant particulièrement le shérif local, qui observe le même phénomène, inexpliqué, depuis des décennies.

A partir de là, l'auteure ne ménage pas son lecteur et va le maintenir dans un état de tension permanente, multipliant les drames et les rebondissements. Sur fond de fonte des glaces, d'incident nucléaire, de croyances inuites, l'histoire monte en intensité et en férocité. Derrière leur mission première, les membres de l'équipe dissimulent d'autres motivations, moins nobles, et des failles personnelles importantes pour certains.

Par ailleurs, Luv Svenden, est prise elle-même dans une situation familiale compliquée. Elle a été victime d'une tentative d'assassinat quelques mois auparavant alors qu'elle était enceinte et traîne depuis une angoisse et un mal-être qui ne vont pas s'arranger sur place.

Qui survivra dans cette nature hostile ? Et dans quel état ? Si j'ai été happée par les évènements dans une première moitié du roman, la suite m'a lassée. Trop d'horreurs empilées les unes sur les autres sans un moment de répit. Des invraisemblances et des outrances ont achevé de me décourager. Je l'ai terminé parce que je voulais savoir comment toute cette aventure allait se clore, mais j'ai eu du mal.

Les avis sont très élogieux sur ce roman qui a visiblement trouvé son public, mais il n'était sans doute pas pour moi.

Merci aux Editions Folio

Sonja Delzongle - Boréal - 512 pages
Editions Folio - 2019