AAIl y a plusieurs manières d'appréhender ce roman. Par exemple, L'histoire d'une famille ordinaire sur plusieurs décennies. Thomas, le père, médecin légiste rêveur, marqué à vie par la disparition prématurée de ses parents. Solveig, le mère, et les trois filles, Estelle dont l'absence hante le roman, Clara la fleuriste tranquille et Salomé, médecin comme son père.

Ou alors, l'histoire d'un écrivain par procuration. Qui est véritablement l'auteur d'un livre ? Celui qui créé les histoires, ou celui qui sait les mettre en forme et en mots avec talent ?

C'est aussi un conte, avec cette petite fille qui parle au vent, dont il faudra être patient pour savoir quelle est sa place dans le récit. En fait, toutes les facettes s'entrecroisent en permanence et donnent un puzzle dont les pièces se complètent peu à peu.

C'est ma première lecture de Sébastien Fritsch, je l'abordais donc sans référence dans la tête et je vais me débarrasser tout de suite d'une petite réserve. J'ai été déroutée au début par le passage pas toujours net entre les époques et les personnages. Il m'a fallu un certain temps pour me repérer et je n'ai pu entrer véritablement dans l'histoire que lorsque j'ai été suffisamment familiarisée avec les protagonistes.

Après j'ai pu me laisser capter par la sensibilité de l'écriture, l'humour léger qui court tout au long du livre, mais aussi la gravité bien présente. Les relations familiales ne sont jamais faciles à vivre, l'auteur sait nous faire sentir avec délicatesse la difficulté de maintenir des liens fluides entre soeurs ou avec ses parents.

J'ai aimé la fidélité de Thomas à son passé, même si elle le maintient à distance de son entourage, j'ai aimé la manière dont il réconforte les morts dont il doit s'occuper et je me suis surprise à lire les dernières chapitres avec fièvre, pressée de savoir .. je ne vous raconte pas, mais tout ce qui a été évoqué précédemment dans le roman se cristallise et c'est émouvant.

Le blog de Sébastien Fritsch

Vous pouvez demander ce livre dans n'importe quelle librairie, ou le commander chez l'éditeur ici.

L'avis d'Antigone qui en a fait un coup de coeur.

Sébastien Fritsch - Invitation pour la petite fille qui parle au vent - 286 pages
Editions fin mars début avril - 2010