09 décembre 2011

Famille modèle

"Pour une fois, reprit Warren, j'aimerais juste avoir un dîner normal. Une fois dans l'histoire de cette famille. Est-ce que c'est vraiment trop demander, de pouvoir une fois dans sa vie s'asseoir et parler de sa journée ? Tout le monde avait les yeux fixés sur lui. Peut-être avait-il crié sans s'en rendre compte. Il baissa la voix : je veux dire, il pourrait nous arriver quelque chose." Warren a entraîné sa famille en Californie, alors qu'ils menaient une vie très agréable dans le Wisconsin, attiré par une affaire mirobolante qui... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 17:30 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : ,

02 décembre 2011

Banquises

"En 1982, Sarah a quitté la France pour Uummannaq au Groenland. Elle est montée dans un avion qui l'emportait vers la calotte glaciaire. Sa famille ne l'a jamais revue. Elle a disparu, corps et âme. Elle avait vingt-deux ans. Lisa, vingt-sept ans plus tard, part sur les traces de sa soeur. Elle découvre un territoire dévasté et une population qui voit se réduire comme peau de chagrin son domaine de glace" (4e de couverture). C'est un des romans de la rentrée qui me tentaient le plus, ma déception est donc à la hauteur de mon attente.... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:00 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :
23 novembre 2011

L'astronome aveugle

"Lorsqu'il admit l'approche inéluctable de la cécité, l'astronome éprouva d'abord un grand sentiment d'injustice et de révolte. Mais son coeur était droit, son âme était noble. Il n'imputa son malheur ni à dieu ni à diable ; il comprit qu'à trop scruter les corps célestes, il avait dû faillir un jour à regarder en face quelque vérité de cette terre, et sut que l'heure était venue de tourner ses regards en lui-même, à la recherche de cette vérité. Quand sa vue eut baissé au point qu'il ne se sentit plus capable de remplir auprès du roi... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:15 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :
21 novembre 2011

Chaos sur la toile

"Mais Karitas en avait tout à coup eu assez de sa famille et avait seulement besoin de vite sortir de la salle pour respirer de l'air frais. Qu'est-ce qu'ils croyaient savoir sur l'art pictural, les gamins ? Surréalistes ? Fallait-il maintenant que je me barbouille de quelque tendance ? Mes tableaux étaient ma tendance. Les miens, ceux qui m'étaient les plus proches, ne pouvaient-ils donc rien dire de leurs propres tripes sur mes tableaux ? Et pouquoi mon fils ne pouvait-il rien dire, et où était l'autre fichu garnement ? Ils... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:30 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : ,
17 novembre 2011

Laver les ombres

"Elle a trente huit ans. Une carrière construite sans ménagement ni concession et une incapacité chronique à habiter calmement une histoire. Est-ce cet amour tout neuf pour un homme de l'immobile, un peintre, qui la bouleverse à ce point ? Ce matin, elle a peur de perdre Bruno, oui. Elle se connaît. A nouveau elle est submergée par le besoin farouche, irraisonné de faire le vide, de se retrouver sans homme, au risque de la désolation. Une vraie malédiction". Un conseil, ne lisez pas la 4e de couverture, elle en dit trop, c'est... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 08:15 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :
03 novembre 2011

La question finkler

"Julian Treslove et Sam Finkler se connaissent depuis l'enfance, Libor Sevcik est leur ancien prof d'histoire. Au fil des ans, la vie les a séparés sans qu'ils se perdent tout-à-fait de vue. La mort des épouses de Finkler et de Libor va les réunir de nouveau ; Treslove, veuf honoraire, passe quelques heures délicieusement pénibles avec ses deux amis, à se rappeler le passé. Or, ce soir-là, en rentrant chez lui le coeur lourd, il est victime d'une banale agression qu'il passera des jours à décortiquer. Peu à peu, une certitude s'impose... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 09:54 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :

24 octobre 2011

Premier été

"Tous les crève-coeurs de l'enfance sont des douleurs saignantes qui se referment et laissent des cicatrices. La sagesse n'est rien d'autre qu'un réseau de stigmates". Ce roman tourne tellement sur les blogs depuis sa parution que je ne vais pas m'attarder sur le résumé. Je pense que vous avez tous compris qu'il s'agit d'une histoire d'adolescence où l'on croit qu'il ne se passe pas grand chose, jusqu'à l'irruption d'un drame, cruel mélange de sensualité, de beauté, de culpabilité et de honte. Catherine, la narratrice revient sur... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 08:00 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags :
18 octobre 2011

Barroco tropical

"Une femme tombe du ciel et s'écrase sur la route devant Bartolomeu au moment où éclate une tempête tropicale et où sa maîtresse lui annonce qu'elle le quitte. Il décide de percer ce mystère alors que tout change autour de lui, il découvre que la morte, mannequin et ex-miss, avait fréquenté le lit d'hommes politiques et d'entrepreneurs, devenant ainsi gênante pour certains et il comprend qu'il sera la prochaine victime." (4e de couverture). Nous sommes à Luanda (Angola) en 2020, donc un peu d'anticipation, pourtant le contexte paraît... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:45 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :
05 octobre 2011

Scintillation

"Dans un paysage dominé par une usine chimique abandonnée, au milieu des bois empoisonnés, l'Intraville, aux immeubles hantés de bandes d'enfants sauvages, aux adultes malades et lâches, est devenue un modèle d'enfer contemporain. Année après année, dans l'indifférence générale, des écoliers disparaissent près de la vieille usine. Ils sont considérés par la police comme des fugueurs.Léonard et ses amis vivent là dans un état de terreur latente et de fascination pour la violence. Pourtant Léonard déclare que, si on veut rester en vie,... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:15 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : ,
26 septembre 2011

C'était pas ma faute

"Jusqu'au début de la trentaine, c'est facile d'être normal. On peut reléguer tous ses problèmes dans la catégorie des outrances post-adolescentes et se rassurer à chaque crise en se disant que tout finira un jour par changer. S'améliorer. Puis vient l'âge où le désarroi juvénile ne colle plus avec la personne. Avant trente ans, quelqu'un qui boit beaucoup est un fêtard ; au delà de trente ans, c'est un alcoolique - de quelqu'un qui plane gentiment à celui qui finit ravagé, il n'y a qu'un pas. Passé trente ans, on sait si l'être qu'on... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:15 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags :