03 avril 2012

Bon rétablissement

"C'est peut-être la perspective de l'échéance qui pointe son museau, qui me donne envie de refaire le chemin à l'envers. Je dis çà comme çà, je n'en sais rien, je n'ai pas l'expérience.C'est la première fois que je suis vieux". Jean-Pierre, dit Pierrot, se réveille sur un lit d'hôpital, le bassin cassé en deux, intubé, immobilisé, ne sachant pas comment il est arrivé là. On lui dit qu'il a été repêché dans la Seine où il était tombé, mais il ne se souvient de rien. Cet homme de 67 ans, veuf, sans enfant, ne s'est jamais beaucoup... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:00 - - Commentaires [57] - Permalien [#]
Tags :

22 mars 2012

Enola Game

"Enola Game" en référence à Enola Gay, l'avion qui a largué la bombe sur Hiroshima. La narratrice a nommé ainsi le jour où elle a vu "la grande lumière". Une catastrophe s'est produite, nous ne saurons pas laquelle. La jeune femme est confinée chez elle, avec sa petite fille de quatre ans. Une patrouille passe tous les jours déposer de l'eau et des vivres devant les portes des maisons, avec ordre de ne surtout pas sortir. L'atmosphère du roman est saisissante. Le contraste est fort entre l'angoisse sourde, l'ignorance totale dans... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:00 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : ,
06 mars 2012

Le sillage de l'oubli

"Texas, 1895. Un propriétaire terrien voit la seule femme qu'il a jamais aimée mourir en mettant au monde leur quatrième fils, Karel. Vaincu par le douleur, l'homme entraîne ses enfants dans une vie austère et brutale. Pour lui, seuls comptent désormais ses chevaux de course, montés par Karel, et les paris qu'il lance contre ses voisins pour gagner toujours plus de terres.Mais l'enjeu est tout autre lorsqu'un propriétaire espagnol lui propose un pari insolite qui engage l'avenir des quatre frères. Karel s'élance dans une course... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:15 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :
07 février 2012

Autogenèse

"Il ne se sentait pas en milieu hostile, ni en danger. Il s'en tenait aux faits observables : lui (qui ?), seul dans une maison posée en pleine nature (la sienne ?), isolée, entourée d'arbres et de taillis au delà d'un jardin sauvageon, duquel partait un chemin de terre qui s'amenuisait avant de s'annuler en une douce obscurité.Semblable à celle qui règne dans mon esprit, nota-t'il". Il s'est réveillé nu, dans une maison inconnue, sans se souvenir de rien. Qui est-il ? dans quelle société vit-il ? que fait-il là ? il n'en sait rien.... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 18:00 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : ,
31 janvier 2012

La liseuse

"Adèle aime ma tablette. Elle me la confisque pendant que je coupe des pommes de terre pour un gratin ; j'y ajouterai de la crème et quelques cèpes qui feront viande. Adèle a trouvé les jeux. J'entends des petits pfft pfft chaque fois qu'elle fait exploser une paire au mahjong. Ensuite, elle recharge fidèlement, le temps du repas. Elle me dit qu'elle en a marre des journalistes. Adèle m'a toujours dit qu'elle en avait marre des journalistes. Elle ne doit plus vraiment aimer son métier. Moi, j'étais prêt à tout faire dans l'édition,... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:00 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags :
27 janvier 2012

Jeu de pistes

"Je crois qu'une famille est faite de gens liés par l'habitude plus que par les liens du sang. J'en veux pour preuve qu'une famille peut mourir alors même que ses prétendus membres sont encore en vie. C'était le cas de la mienne. Mais cet après-midi là, j'ai eu l'impression d'avoir réussi à la réincarner. Ses vieilles habitudes étaient ranimées - comme si un groupe de gens s'était réuni pour apprendre à parler une langue morte". Damien March mène une vie terne à Londres, sans attaches particulières, lorsqu'il apprend la mort de son... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 17:15 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags :

23 janvier 2012

Léna

"Léna est née dans le Grand Nord sibérien, elle aime plus que tout la brume, la neige, l'immobilité et l'attente, qui n'ont ni couleurs ni frontières. Son mari Vassia, pilote dans l'armée de l'air, n'a qu'un rêve, poursuivre la grande épopée soviétique de l'espace dont Gagarine fut le héros et qui reste l'immense fierté du peuple russe. Comment acclimater leur nature profonde, leurs sentiments et leur vision du monde si différents en ces temps incertains de perestroïka où s'effondre leur univers ?" (4e de couverture). Ce que la... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 18:00 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags :
10 janvier 2012

En mémoire de la forêt

"Pour moi, la politique s'était toujours résumée à un bruit lointain. Comme tout le monde, je tenais le système en piètre estime. Lorsque l'ordre ancien s'effondra par le sommet, j'eus l'espoir de pouvoir mener une vie de paysan "normale". Aujourd'hui, je me rends compte que je ne faisais que répéter bêtement ce que les gens disaient : désormais nous allions mener une vie "normale". Quand j'essaie d'y voir un peu plus clair, il se peut que notre conception de la normalité fût extrêmement vague". Jadowia. Un village de Pologne, à... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 09:30 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags :
02 janvier 2012

Une pièce montée

"En vérité, il a l'impression que tout est allé un peu trop vite. Durant les quinze derniers mois, tout s'est enchaîné ; tout semblait logique. Il a été entraîné par l'enthousiasme et l'énergie de Bérangère, comme anesthésié par son propre bonheur. Il s'est emballé. Maintenant, il a peur. Il voudrait revenir en arrière. Mais il sait que çà n'est plus possible. Il essaie de se raisonner. Cette fille-là, tu l'aimes, tu la désires, tu ne pouvais pas espérer trouver mieux. Il fait la liste de toutes les raisons qu'il a de l'épouser. Il en... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 09:30 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags :
19 décembre 2011

Le cherche bonheur

"On peut se demander si c'est la meilleure idée possible. Ce couple de vieux débris, l'une avec plus de problèmes de santé qu'un pays du tiers-monde, l'autre sénile au point de ne pas savoir quel jour on est, partant sillonner les routes du pays.Ne disons pas de bêtises, bien sûr que c'est pas une bonne idée". Ella et John ont cinquante ans de mariage derrière eux et deux grands enfants. Ella est atteinte d'un cancer a un stade avancé, John de la maladie d'Alzeimer. Ella en a soupé des traitements médicaux de plus en plus... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:15 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : ,