04 septembre 2017

Bondrée

"Ces filles l'avaient cherché, voilà ce que la plupart des gens ne pouvaient s'empêcher de penser, et ces pensées soulevaient en eux une espèce de repentir gluant qui leur donnait envie de se battre à coups de poing, de se gifler jusqu'au sang, car ces filles étaient mortes, bon dieu, dead, fort Christ's sake, et personne, pas plus elles que les autres, ne méritait la fin qu'on leur avait réservée". Une forêt, un lac, des chalets de vacances, deux filles un peu trop libres, un tueur : voilà tous les ingrédients qui font de ce roman... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:01 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : ,

21 novembre 2016

Volkswagen Blues

"Il ne faut pas juger les livres un par un. Je veux dire : il ne faut pas les voir comme des choses indépendantes. Un livre n'est jamais complet en lui-même ; si on veut le comprendre, il faut le mettre en rapport avec d'autres livres, non seulement avec les livres du même auteur, mais aussi avec des livres écrits par d'autres personnes. Ce que l'on croit être un livre n'est la plupart du temps qu'une partie d'un autre livre plus vaste auquel plusieurs auteurs ont collaboré sans le savoir. C'est tout ce que je voulais dire au... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 13:59 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : ,
11 août 2016

Le goût du bonheur - Gabrielle

"Elle a la triste impression d'être revenue aux temps de la Bible où on devait réparation jusqu'à la septième génération. Sa soeur peut bien la traiter de non évoluée ! Encore heureux qu'elle n'ait pas décidé de réparer l'affront fait à Jules-Albert en lui promettant Adélaïde. A cette seule pensée, un frisson la traverse. Ses enfants, et Isabelle en est maintenant, ses enfants ne seront jamais du bétail à mariage. Jamais. Ils seront éduqués et ils auront le choix. Pas question de traiter les filles différemment parce que c'est du... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 11:19 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : ,
19 mai 2015

Le jour des corneilles

"Nombre de soleils coulèrent. Rien ne survenait plus des folies de père : ses gens semblaient avoir déserté son casque. Je le trouvais quasiment chaque jour de fort bon poil, accomplissant nos tâches le plus paisiblement du monde, tout pénétré de son silence coutumier, vaquant à toutes choses de son geste rustre mais judicieux, ce qui me paraissait le signe assuré de son retour à la santé. Rares étaient les fois où je devais endurer ses foudres. Et à la vérité, à part quelques broutils, pas une seule fois en ces jours-là ne... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 15:11 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags :
26 septembre 2014

La tournée d'automne

"Dans le camion, l'air était frais et humide, alors ils firent brûler de l'alcool et préparèrent du chocolat chaud. Une fois de plus, ils burent le chocolat, assis par terre, l'un en face de l'autre, et adossés aux étagères de livres. Au cours de la soirée, ils se racontèrent des souvenirs. Le Chauffeur expliqua comment son père, au tout début, avait conçu dans sa tête, sans rien mettre sur le papier, le plan qui avait permis de transformer le camion de laitier en bibliobus original ... Comment, la première fois qu'il s'était garé sur... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:45 - - Commentaires [76] - Permalien [#]
Tags : ,
11 octobre 2013

Il pleuvait des oiseaux

"Ted était un être brisé, Charlie un amoureux de la nature et Tom avait vécu tout ce qu'il est permis de vivre. Une journée après l'autre, ils ont vieilli ensemble,ils ont atteint le grand âge. Ils avaient laissé derrière eux une vie sur laquelle ils avaient fermé la porte. Aucune envie d'y revenir, aucune autre envie que se lever le matin avec le sentiment d'avoir une journée bien à eux et personne qui trouve à y redire". Je cherchais une belle histoire pour me sortir des précédentes horreurs nazies, j'ai été servie avec ce... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 09:41 - - Commentaires [73] - Permalien [#]
Tags :