19 mars 2019

Au bord de la Sandá

"A présent, des dizaines d'années plus tard, je sors de la caravane le soir, quand j'ai fini de m'évertuer à peindre et je monte dans la forêt. Je prends le sentier en bas du mont des falaises quand un voile bleu-vert tombe sur les arbres au-devant de moi et j'entends le chant des oiseaux s'éteindre peu à peu dans la ramure avant la nuit. Je commence à avoir envie de peindre des arbres, même si je ne pourrai jamais les saisir sur la feuille ou la toile comme le peintre russe Ivan Chichkine, qui a fait surgir la vie ouverte et cachée... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:47 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags :

26 décembre 2018

L'île

"Ceux qui vivaient autrefois ici, mes ancêtres, ne se pâmeraient sans doute pas d'admiration devant le fermier que je suis devenu. Ils n'ont pas passé leur temps allongés à griffonner dans des cahiers à la lumière du jour. Ici, on tricotait, on foulait la laine pour la rendre étanche, on reprisait et on filait jusqu'à avoir les doigts en sang tant qu'on y voyait clair. Il m'arrive de fermer les yeux et d'imaginer que l'étage redevient l'ancien baôstofa, la pièce commune, j'y vois le maître de maison et son épouse, les ouvriers, les... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:32 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : ,
05 décembre 2018

Mörk

"Ils franchirent le seuil et se retrouvèrent dans un couloir glacé. Ari Thór avait quelque réticence à explorer l'endroit, mais il ne pouvait pas se permettre de se montrer faible. Ce n'était qu'une maison, après tout, même si elle avait abrité deux évènement tragiques : la mort mystérieuse du jumeau et la tentative de meurtre d'un policier. Ari Thór pressa l'interrupteur du plafonnier : apparemment, il n'y avait plus d'électricité. Le contraire l'aurait étonné." Je retrouve Ari Thór pour la troisième fois dans la ville de... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 09:05 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 août 2018

Snjór

"L'atmosphère dans le poste de police était presque visqueuse. Et pas moyen d'imaginer ouvrir une fenêtre, avec le vent qui faisait claquer les bardeaux, une neige de plus en plus épaisse et des températures bien en dessous de zéro. Ari Thór avait mal dormi ces dernières nuits. La visite de l'intrus le hantait encore, et plus encore, la peur panique à l'idée de se réveiller en pleine nuit, incapable de respirer". Rien de tel qu'une canicule pour se plonger dans une enquête tout au nord de l'Islande, là où la température descend... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:47 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 mai 2018

Passage des ombres

"Konrad emmena la photo dans le salon et s'installa sur la chaise devant le bureau du vieil homme. Il regardait à tour de rôle les articles de presse qu'il avait à la main, le livre ouvert sur le bureau et le cliché posé devant lui en pensant à son père, à la jeune fille assassinée, à l'ocupation militaire, aux séances de spiritisme, aux âmes torturées des défunts et à ce vieux célibataire allongé dans sa chambre, qui semblait endormi alors qu'on l'avait étouffé." Dernier volet de la trilogie des ombres, cette nouvelle enquête nous... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 13:48 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 février 2018

Il n'en revint que trois

"L'été passa, riche en journées étonnamment chaudes. Le ciel était limpide et ensoleillé. La douceur de l'air plongeait les gamines dans un état d'esprit tout aussi radieux. Elles décidèrent de faire le grand ménage dans la maison avant l'hiver et d'en nettoyer jusqu'au moindre recoin. Elles ouvrirent les portes et les fenêtres pour laisser les dernières brises tièdes de l'été balayer les sols et débarrasser les lieux de leur humidité. Le beau temps ne durait toutefois jamais assez longtemps pour qu'elles puissent mener à bien... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:54 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : ,

06 décembre 2017

J'ai toujours ton coeur avec moi

"Aussi loin que je me souvienne, maman a toujours brûlé de l'intérieur. Comme Narcisse, elle était en quête de sa propre flamme. Du feu originel. Dans ma jeunesse, elle possédait les pouvoirs caractéristiques du phénix. Un oiseau millénaire qui bat des ailes et renaît de sa propre déchéance. Régulièrement, elle rejaillissait des cendres, belle et fraîche, le soleil éclairant son visage. Impossible d'endurer la vie avec de tels personnages. Terre calcinée et odeur de brûlé à chaque pas". Si vous n'aimez que les histoires... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:02 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 mai 2017

Opération Napoléon

"Il y a eu tant de dissimulations, tant de choses inventées de toutes pièces ; nous avons dit la vérité sur des mensonges, et menti sur la vérité, enlevé telle chose pour la remplacer par telle autre. C'est notre job. Vous m'avez dit un jour que l'histoire de l'humanité n'était rien d'autre qu'une succession de crimes et de malheurs. Eh bien, c'est aussi une succession de mensonges savamment construits". En 1945, un avion s'écrase sur le glacier du Vatnajökull en Islande. A son bord, curieusement il y a des officiers allemands... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:26 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 octobre 2016

Album

"Elle avait l'habitude de faire disparaître les cigarettes peu à peu dans sa bouche comme des sucettes. J'y goûtai, elles étaient excellentes et j'en avais mangé deux et demie quand elle se dressa au-dessus de moi, tout ensommeillée, l'air doux avec ses cheveux noirs et lisses descendant jusqu'à la taille ... pour se transformer instantanément en folle à lier, les cheveux tourbillonnant autour du visage comme un nuage noir tandis qu'elle me soulevait du sol et dévalait l'escalier en chemise de nuit, à une telle vitesse que les... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 13:18 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :
07 mars 2016

Le lagon noir

"Erlendur et Marion s'installèrent à une table isolée. Le plat du jour était de la raie faisandée à la graisse de mouton fondue. Marion craignait que l'odeur du poisson, un mélange de moisissure et d'urine, n'imprègne ses vêtements. Erlendur ne s'en souciait guère et demanda à ce qu'on lui serve une bonne portion de raie bien aspergée de graisse, accompagnée d'une tranche de pain complet beurrée." J'attends toujours avec impatience une nouvelle enquête d'Erlendur et je dois dire que celle-ci ne m'a pas déçue. Je devrais plutôt... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 11:09 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : ,