25 mai 2017

Opération Napoléon

"Il y a eu tant de dissimulations, tant de choses inventées de toutes pièces ; nous avons dit la vérité sur des mensonges, et menti sur la vérité, enlevé telle chose pour la remplacer par telle autre. C'est notre job. Vous m'avez dit un jour que l'histoire de l'humanité n'était rien d'autre qu'une succession de crimes et de malheurs. Eh bien, c'est aussi une succession de mensonges savamment construits". En 1945, un avion s'écrase sur le glacier du Vatnajökull en Islande. A son bord, curieusement il y a des officiers allemands... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:26 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 octobre 2016

Album

"Elle avait l'habitude de faire disparaître les cigarettes peu à peu dans sa bouche comme des sucettes. J'y goûtai, elles étaient excellentes et j'en avais mangé deux et demie quand elle se dressa au-dessus de moi, tout ensommeillée, l'air doux avec ses cheveux noirs et lisses descendant jusqu'à la taille ... pour se transformer instantanément en folle à lier, les cheveux tourbillonnant autour du visage comme un nuage noir tandis qu'elle me soulevait du sol et dévalait l'escalier en chemise de nuit, à une telle vitesse que les... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 13:18 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :
07 mars 2016

Le lagon noir

"Erlendur et Marion s'installèrent à une table isolée. Le plat du jour était de la raie faisandée à la graisse de mouton fondue. Marion craignait que l'odeur du poisson, un mélange de moisissure et d'urine, n'imprègne ses vêtements. Erlendur ne s'en souciait guère et demanda à ce qu'on lui serve une bonne portion de raie bien aspergée de graisse, accompagnée d'une tranche de pain complet beurrée." J'attends toujours avec impatience une nouvelle enquête d'Erlendur et je dois dire que celle-ci ne m'a pas déçue. Je devrais plutôt... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 11:09 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : ,
28 août 2015

Illska

"Nous ne savions pas, proclamaient les pancartes sorties par les Allemands dans les rues et sur les places les journées qui suivirent la fin de la guerre. C'était clair et net : Nous ne savions pas. La formule ne précisait pas la nature de ce qui avait échappé à leur attention. Le monde, la guerre, le nazisme. La phrase était dénuée de complément d'objet. Les Allemands ne clamaient pas leur innocence, du reste ça n'aurait pas servi à grand-chose, ils étaient vaincus. Ils déclaraient une ignorance qui n'avait aucune limite : Nous ne... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:52 - - Commentaires [49] - Permalien [#]
Tags : ,
25 juillet 2013

L'embellie

"Dans le coin des joujoux, je lui lance doucement le ballon, visant ses bras : il a préparé un creux pour la réception du ballon, les coudes contre le ventre et les avant-bras tendus vers l'avant. J'évalue la distance et quelle force je dois mettre en oeuvre pour qu'il arrive à l'attraper. J'envoie alors le ballon qui décrit un petit arc de cercle, comme dans un film au ralenti. Il rate le ballon qui s'en va rouler au rayon des sous-vêtements et chaussettes. Je m'appliquerai mieux la prochaine fois, je me mettrai à genoux. Je peux me... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:40 - - Commentaires [61] - Permalien [#]
Tags :