09 mai 2018

Un ciel rouge, le matin

"Quand on y réfléchit un peu, le vieux,  on se demande bien ce qu'ils ont fabriqué pendant toutes ces années, les Irlandais. Imagine. Tu te figures un peu où vous en seriez, à l'heure qu'il est, si on vous avait laissé vous débrouiller tout seuls ? Penses-y, ça vaut la peine. Pense à quel point le confort s'est amélioré. Je vais te le dire, le vieux. Livrés à vous-mêmes, vous seriez encore plantés là sous la pluie, de la bouse de vache jusqu'à la poitrine, avec le ciel qui vous pisse sur la tête. Terrés au fond de vos forêts... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:18 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : ,

15 février 2017

La fin d'une imposture

"Les roues de la voiture de Rosalie dévoraient la chaussée à plus de cent trente à l'heure en direction de Richmond. Elle était prête à payer le prix d'un PV en échange du sentiment de puissance que lui donnait la vitesse. Elle se remémora sa conversation avec Luke, puis prépara la discussion qu'elle allait avoir avec Jed. Elle n'avait pas droit à la moindre erreur". Ravagés par l'annonce de la mort de leur fils, Rob, Rosalie et Luke Douglas voient leur famille éclater sous la violence du choc. Déjà, le couple battait de l'aile... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:02 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : ,
21 novembre 2015

Tout ce qui est solide se dissout dans l'air

"Aucun représentant de l'autorité n'a mis les pieds ici en dépit de ses demandes quotidiennes. Il veut qu'ils viennent là, dans cet endroit où les idéologies, les systèmes politiques, la hiérarchie, les dogmes ne sont plus que des mots creux qui appartiennent à des dossiers relégués dans des bureaux poussiérieux. Aucun système de pensée ne peut justifier pareille réalité. Les membres du personnel médical savent bien quant à eux que, par comparaison, il ne s'est rien produit de significatif auparavant dans leur vie. N'existent que... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 08:07 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags :
20 mai 2013

Les trois lumières

"Au début, je n'arrivais pas à déchiffrer certains mots compliqués mais Kinsella plaçait son doigt sous chacun d'eux, patiemment, jusqu'à ce que je les devine, puis je l'ai fait toute seule jusqu'au jour où je n'ai plus eu besoin de deviner, et où j'ai continué ma lecture. C'était comme apprendre à faire du vélo : j'ai senti le mouvement, la liberté d'aller à des endroits où je n'aurais pas pu aller avant, et c'était facile". L'histoire est ténue.  Dans l'Irlande rurale, une fillette quitte sa famille où la mère attend un enfant... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 11:32 - - Commentaires [66] - Permalien [#]
Tags : ,