12 janvier 2021

Ce qu'il faut de nuit

  "Fus avait continué à parler doucement : "Crois-moi, les mecs sont aux côtés des ouvriers, il y a vingt ans vous auriez été ensemble. Ils s'en fichent pas mal de ce qui se dit à Paris, eux. C'est notre coin qui les intéresse, ils n'ont pas envie de le laisser crever. Ils se bougent. Ils en ont marre des conneries de l'Europe. Ils reçoivent de la tune de Paris qu'ils redistribuent dans le coin". L'histoire se déroule dans la région de Metz, survivant tant bien que mal après la désindustrialisation massive. Le père est agent... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:29 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :

05 janvier 2021

Préférer l'hiver

"Maman et moi vivions ici depuis un peu plus de trois ans quand nous avons reçu le coup de fil. Au milieu des pins, des chênes et des bouleaux, au bout de ce chemin sans issue que deux autres propriétés jalonnent. C'est elle qui m'avait proposé de nous installer ici. Et je n'étais pas contre. J'avais grandi dans cette forêt. Le lieu m'était familier et je savais que nous nous y sentirions en sécurité. Qu'il serait le bon endroit pour vivre à notre mesure". Deux femmes vivent recluses dans une cabane, au coeur de la forêt, éloignées... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 13:12 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags :
09 décembre 2020

Les impatients

"Encore une chose, Reine, une innovation managériale. On réserve ici à tout opérationnel arrivant une singulière épreuve, vous allez voir c'est très ludique : présenter en trente slides sa quête pour le groupe. Exactement, sa quête. C'est inspiré du Tao, vous savez le jeu. Il s'agit d'exposer les origines de votre mission, pourquoi vous, vos armes et vos limites, vos historiques et votre objectif, vos projections. Merci de mettre des chiffres, des graphes, sinon c'est flou. Et des visuels, sinon, c'est chiant. Vous présenterez votre... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:37 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2020

Les orageuses

"Elles n'ont plus besoin d'expliquer. Plus besoin de redire que non, c'est pas comme un rhume, ça ne disparaît pas après quelques semaines avec du doliprane. Que oui, elles sont bien atteintes mais que non, ça ne résume pas toute leur vie. Quand elles s'étaient rencontrées, Mia avait trouvé ça étrange d'être aussi connectée à des inconnues. Et puis assez vite, elle avait compris la logique. On les poussait entre elles, c'était le reste du monde qui préférait qu'elles restent ensemble, que leurs histoires circulent en circuit fermé,... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:22 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :
09 novembre 2020

L'horizon qui nous manque

"Il en allait des plantes comme des hommes. La chance de s'épanouir, de croître et d'embellir, dépendait beaucoup du cadre de vie." Lucille se réfugie quelque part entre Gravelines et Calais après un burn-out. Elle a lâché son métier d'institutrice pour faire du bénévolat dans la jungle de Calais et se retrouve en burn-out, d'autant plus qu'elle doit encaisser aussi une rupture récente. Elle croise la route d'Anatole, vieil homme solitaire qui veut bien lui louer sa caravane. Chasseur, il sculpte aussi des oiseaux en bois qui ne... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:46 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags :
09 octobre 2020

Le chien de Madame Halberstadt

"J'aurais pu intenter un procès à mon enfance, porter plainte contre les années 80. Pour m'avoir induit en erreur, m'avoir fait croire que tout ne basculerait pas, qu'on se méfierait de la technologie, qu'on lirait toujours Aragon, Bukowski, Carson McCullers, que quelqu'un comme Richard Russo serait un peu connu, que l'humanité ne deviendrait pas complètement débile, obsédée par l'argent, le foot, les marques, que nos pires cauchemars resteraient de l'ordre du phantasme. J'aurais dû, je suis sûr que j'aurais touché des dommages et... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:21 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : ,

01 octobre 2020

On fait parfois des vagues

"Même à la campagne, il y a peu de vrais silences. Toujours un insecte qui bourdonne ou un chat qui ronfle, toujours un peu de vent dans les volets, une pluie légère qui vient caresser les vitres, la voix claire des roitelets, toujours un peu de bruit blanc pour cajoler la poussière. Il y a peu de vrais silences.Et puis il y a tout ce que nous ne sommes pas dit ce jour-là, avec mon père." Si vous avez déjà lu l'auteur, vous savez avec quelle tendresse et quelle sensibilité il raconte ses histoires. Celle-ci ne fait pas exception à... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:07 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :
25 septembre 2020

Chavirer

"Elle avait rangé le billet de cent francs dans la boîte à biscuits où elle conservait des cartes postales. Cléo s'imaginait le tendre à ses parents et ainsi mettre fin à l'acrimonie de sa mère, elle se plaignait d'être la seule à faire des comptes, fustigeait les achats inutiles de son père, lequel ripostait qu'elle n'allait pas lui dicter ses goûts. L'amour effiloché, c'était se reprocher de ne pas compter de la même façon. Cléo les écoutait depuis sa chambre, à l'abri, elle était ailleurs, tout au bord de l'immense." Le nouveau... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:31 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags :
27 août 2020

La belle lumière

"Elle revoit sa fille, l'été précédent, le visage penché, mâchant à pleine bouche une rose Nipheros dont des fractions de pétales blancs tombaient sur ses genoux comme des flocons de papier gaufré. Elle la revoit cracher les étamines, revoit sa langue impatiente essuyée du poignet, ses mains tatônnant dans le buisson à la recherche d'une fleur plus fermée, plus dense, dont elle pourrait goûter l'odeur, la matière et la température avant son déploiement. Elle la revoit réfléchir, comparer, associer, revenir en arrière. Ecouter sa... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:00 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :
05 mars 2020

Richesse oblige

"Aux censeurs de droite qui m'accuseraient de fausser le jeu économique ou voudraient m'interdire de vivre comme je vis, aux gentilles personnes de gauche qui pour mon bien seraient tentées de me faire la morale ou de m'asséner des messages de prévention débiles, je répondrais que, lorsqu'il n'y a pas de victime à une infraction, si ce n'est ni le corps d'autrui, ni ses biens, ni ses droits qui sont en danger, alors c'est l'Ordre que l'on cherche à protéger, et l'Ordre, ça fait très longtemps que je l'emmerde ... Et à ce que je... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:06 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags :