09 septembre 2019

En un monde parfait

"Mais Jiselle n'arrivait pas à véritablement s'en faire à propos des oiseaux. On entendait parler quotidiennement de gens connus qui avaient fui les Etats-Unis pour se rendre illégalement dans d'autres pays. Jodie Foster vivait avec une ribambelle d'autres célébrités dans un coin reculé du Canada. Cela faisait des mois que l'on avait vu l'épouse du gouverneur de Californie, aussi la supposait-on morte de la grippe. On prétendait qu'il existait, construits sous Washinsgton, des bunkers dépourvus de germes, où logeaient les juges de... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 11:15 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 août 2019

En lieu sûr

"Laisser notre marque sur le monde. Au lieu de cela, c'est le monde qui nous a laissé des marques. Nous avons avancé en âge. La vie s'est chargée de nous assagir, en sorte qu'aujourd'hui nous gisons dans l'attente de mourir ou marchons avec des cannes ou séjournons sur des galeries où jadis les fluides de la jeunesse circulaient puissamment, et nous nous sentons vieux, mal fichus et désemparés". Depuis le temps que Keisha et Dominique en font l'éloge, j'ai enfin lu Wallace Stegner et j'en ressors aussi enthousiaste qu'elles. ... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 08:01 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags :
30 avril 2019

Des liens trop fragiles

"Recommencer sa vie était la grande chimère actuelle. D'après la croyance moderne, c'était à la portée de tout un chacun. Les livres, les magazines, les émissions de télé et les films étaient remplis d'histoires de gens qui se "réinventaient". Mais qui parmi nous se réinventait jamais ?" Maud est professeur de philosophie et si elle se sent à l'aise avec ses étudiants, il n'en est pas de même dans sa vie privée où elle n'arrive pas à construire quelque chose de durable. Plus jeune, elle a fait des dépressions sévères et son... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:10 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags :
11 janvier 2019

La vie selon Florence Gordon

"Si seulement il parlait ! Si seulement il dansait ! Si seulement il avait envie de faire des choses avec elle - aller au musée ou au théâtre ou dans des bars à karaoké ou se promener à pied, à vélo, ou aller nager ou patiner. Il le faisait mais jamais de bon coeur. Il ne faisait jamais rien de bon coeur sauf lire, faire l'amour et aller au cinéma. Pour le reste, c'était un "franchement, chérie, non, je ne ferai pas ça" dit en souriant. C'était drôle, mais, parfois, ça lui donnait envie de lui réduire le crâne en bouillie". Ne vous... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 09:35 - - Commentaires [58] - Permalien [#]
Tags :
15 novembre 2018

Une maison parmi les arbres

"J'aime Morty. Et sa vie, qui est la sienne, pas la mienne, est une vie que ... qu'il me plaît de partager. Pas exactement de partager, mais ... j'aime vivre à ses côtés". Voilà un roman qu'il est difficile de résumer tant les personnages et les époques se mélangent. J'ai d'ailleurs eu du mal à y entrer au début, un peu embrouillée par la narration. Heureusement, cette impression n'a pas duré et une fois familiarisée avec les principaux protagonistes, j'ai pris plaisir à remonter dans le temps et la trame de différentes... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:06 - - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags :
14 juin 2018

L'histoire très ordinaire de Rachel Dupree

"Un vent chaud arrivait du sud. L'air était tellement chargé de poussière que les pointes acérées de Grindstone Butte disparaissaient derrière un voile opaque. Dans un mois, quand le temps commencerait à changer, je regretterais ce vent. En général, l'hiver ne me dérangeait pas tant que ça. Le travail était différent. C'était l'époque où je confectionnais des patchworks, de nouvelles robes pour Mary et moi, et de nouvelles chemises pour Isaac et John. Mais en cette chaude journée de septembre, j'ai frissonné en songeant à l'hiver... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:55 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : ,

06 juin 2018

American stranger

"Ce pays a changé en ton absence, Nancy. Ce pays a toujours été incontrôlable, et c'était une grande vertu, car ce qui est incontrôlable demeure libre. Mais il est devenu tellement incontrôlable, il s'est tellement affranchi de toute espèce d'entrave que j'ai peur pour ma famille. C'est une peur sérieuse. Il faut faire quelque chose pour unifier l'Amérique. On a cruellement besoin d'un principe unificateur. Ne te méprends pas, je suis à fond pour le multiculturalisme et tout ça, mais pour mes enfants, je veux savoir ce qui fait... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:43 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : ,
13 mars 2018

Farallon Islands

"La vie n'est pas ce que je croyais. Je ne suis pas celle que je croyais. Photographe, nomade, orpheline de mère. Une épistolière, laissant derrière elle une traînée de papier et de mots partout dans le monde, comme celle d'un avion. Une artiste avec un appareil photo en guise de cerveau : froid, précis, calculateur. Une femme en noir". Coup de coeur pour ce premier roman sombre et saisissant avec pour décor les îles Farallon, au large de San Francisco, inhospitalières et sauvages, battues par les vents. Sur l'une d'elles vivent... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:02 - - Commentaires [54] - Permalien [#]
Tags :
26 janvier 2018

Lydia Cassatt lisant le journal du matin

"La maladie offre ses moments de répit. Si elle lâche prise, ne serait-ce que pendant quelques jours, vous permettant de faire à nouveau votre entrée dans le monde, les choses se mettent à resplendir, prenant toute leur valeur à l'intérieur de contours précis. Cette tasse, si légère, tient à présent du miracle. Et d'autant plus que ma soeur la regarde, et me regarde, et prélève de son pinceau, couleur après couleur sur sa palette, et s'attelle à une composition dont je suis le centre. Il y a là, pour moi, de quoi être profondément... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:59 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : ,
24 août 2017

Puissions-nous être pardonnés

"Je sanglote, je pleure et fort, profondément, comme on ne pleure qu'une fois dans sa vie ; je mugis. La chienne vient vers moi, me lèche le visage, les oreilles, essaie de me faire cesser, mais je ne peux pas, je ne fais que commencer. J'ai l'impression que je vais pleurer comme ça pendant des années - regardez ce que j'ai fait. Et, nom de Dieu de merde, je ne suis même pas alcoolique, je ne suis rien, je ne suis qu'un type, un vrai pékin moyen - et c'est probablement le pire dans cette histoire, savoir que je ne suis en rien spécial... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:34 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags :