14 mars 2017

Dans la forêt

"Une fois que Père a arrêté d'aller travailler, nous étions si coupés de tout, même de Redwood, qu'il était parfois difficile de se rappeler qu'il se passait quelque chose d'inhabituel dans le monde, loin de notre forêt. C'était comme si notre isolement nous protégeait. En juin dernier, quand la lune a brillé toute rouge à cause des incendies d'Oakland, on aurait dit un avertissement nous enjoignant de ne pas nous éloigner de la maison, et les nouvelles que nous avions les samedis soirs ont confirmé ce message. Aussi avons-nous... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:13 - - Commentaires [54] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 février 2016

Retour à Oakpine

"Tôt dans sa carrière, il avait compris qu'il était écrivain parce qu'il vivait pour la beauté, pour l'intensité, mais à la condition qu'il les comprenne, en soit conscient, trouve la distance et les mots qui les feraient résonner et résonner en lui. Il avait été un enfant complexé, et il sut que ce soir-là, il s'était passé quelque chose pour eux tous, quelque chose qui dépassait l'ordinaire ; à dix-sept ans, il fut heureux de cette certitude. Quatre amis de jeunesse se trouvent à nouveau réunis par les circonstances de la vie... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:38 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 décembre 2015

Neverhome

"Le fait de rester debout en ligne dans votre uniforme bleu vif, le visage répugnant et la tête grouillant de poux, à compter les morts accumulés parmi vos connaissances tout en vous faisant tirer dessus sans arrêt, ça change votre façon de voir les choses". Il est dit que je ne terminerai pas l'année sans un gros coup de coeur de la rentrée littéraire, enfin. Le genre qui vous emporte, vous fait vibrer, vous fait tourner les pages sans vous soucier d'avoir faim ou sommeil (j'exagère à peine). Constance vit dans la ferme qu'elle a... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 11:09 - - Commentaires [77] - Permalien [#]
Tags : ,
11 septembre 2015

Les joies éphémères de Percy Darling

"Tu m'as déjà raconté tout ça, papa. C'est très joli. Maman et toi, vous viviez à une autre époque. Mais tu sais quoi ? Il faut passer à autre chose. Parce que, écoute, tu veux que je te dise papa ? Tu vires au vieux grincheux ! Tu as toujours été limite, mais cette fois ça y est." Percy Darling aborde sa septième dizaine en bousculant un tant soit peu sa vie bien rangée, dans sa splendide maison ancienne, près de Boston. Il a accepté de louer sa grange à une école maternelle haut de gamme. C'esst un changement qui en amènera... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:55 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags :
08 juillet 2015

Refaire le monde

"Quand elle était au lycée, un couple d'amis de ses parents s'était séparé, le mari ayant quitté sa femme pour une autre. Quelques mois plus tard, il était revenu. Greenie avait alors observé que la femme devait être contente qu'il soit revenu, mais Olivia avait haussé les sourcils et répondu "oui et non". Un couple qui survivait à une liaison était comme une tasse de porcelaine dont l'anse avait été cassée. On pouvait la recoller, mais on verrait toujours la trace de la cassure, et quand on la tiendrait entre ses mains, on ne... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:13 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags :
26 janvier 2015

Aucun homme ni dieu

"Tandis que le sommeil le gagnait à présent, il crut entendre les murmures de Medora Slone dans la pièce du fond, des incantations de sorcière, des chansons fredonnées entre deux sanglots. Il savait ce que c'était d'être hanté. Les morts ne hantent pas les vivants. Les vivants se hantent tout seuls". Dans le village de Keelut, aux confins de l'Alaska, au coeur d'un hiver plus froid que les autres, les loups sont descendus des collines et ont emporté trois enfants. Medora Slone, la mère de la troisième victime, un petit garçon, fait... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:31 - - Commentaires [75] - Permalien [#]
Tags :

28 octobre 2014

Une terre d'ombre

"L'inconnu était exactement comme la veille, le dos contre l'arbre et les yeux clos, la flûte tenue en équilibre. Qu'il ne bouge pas lui donna le frisson. Devoir manger, boire ou étirer ses jambes était humain. Laurel chercha des yeux des champignons formant un rond de sorcières ou tout autre signe. Tu t'attends au pire sur son compte comme on le fait ici pour toi, se réprimanda-t'elle." Caroline du Sud, 1918, dans les derniers jours de la guerre en Europe. Laurel et son frère Hank, vivent au fond d'un vallon qui ne voit jamais le... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:36 - - Commentaires [73] - Permalien [#]
Tags :
10 octobre 2014

Esprit d'hiver

"Qu'elle aille se faire voir. Cette petite garce. Holly décida de se laisser à sa colère. Habituellement, elle s'efforçait de la ravaler, de se rappeler que Tatty était encore une enfant, et qu'elle-même n'avait pas été une partie de plaisir au même âge. Chaque fois qu'elle se sentait autant en colère contre Tatty, elle essayait de se remémorer combien elle avait désiré avoir un enfant. Alors ? Avait-elle cru que ce ne serait qu'arcs-en-ciel et boules de gomme ?" J'ai longtemps hésité avant de me lancer dans ce roman qui... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 11:02 - - Commentaires [81] - Permalien [#]
Tags :
29 août 2014

Rien n'est trop beau

"Elle était tellement heureuse, heureuse, heureuse ... Et que l'Hudson, à leurs pieds, était bleu, étincelant de reflets blanc et or sous le soleil de fin d'après-midi ! C'était sans nul doute la plus belle vue possible à ce moment de la journée. Comment avait-elle pu penser que le Plaza au crépuscule symbolisait New-York ? Voilà ce qu'était le vrai New-York, avec, auprès d'elle, Dexter Key ; et toutes ces choses merveilleuses que faisaient en secret les gens à l'intérieur de ces grands immeubles sous la lumière flamboyante du soleil... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 05:59 - - Commentaires [61] - Permalien [#]
Tags :
30 avril 2014

Sortie poche

Je ne parle pas souvent des sorties poche, celle-ci fera une exception. C'est un roman que j'avais énormément aimé, une histoire de famille, racontée par quatre femmes aux personnalités contrastées, avec pour pivot la propriété d'Alice, dans le Maine. Trop de lectures ne laissent pas de trace, celle-ci me reste en mémoire avec une certaine jubilation. Mon billet ici. Maine de J. Courtney Sullivan - Sortie poche le 30 Avril - dans les meilleures librairies.
Posté par aifelle1 à 13:29 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags :