08 juin 2020

Un mariage en 10 actes

"Ce n'est pas ... On s'égare, là. Mais c'est peut-être ce que nous attendons du mariage. Qu'il soit une machine à mouvement perpétuel, qui ne tombe jamais en rade d'énergie. Mais on a des gosses, un crédit, ta mère, mon père, un travail, ou pas de travail ... Comment tout ça pourrait-il ne pas nous broyer ?" Jusqu'à présent, j'ai aimé tous les romans que j'ai lus de Nick Hornby, mélange d'humour ravageur et de problèmes de couples, d'amitiés, d'usure du temps etc ... Je ne m'attendais pas à la déception que j'éprouve avec... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:28 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : ,

09 juin 2016

Le bois du rossignol

"Il n'admirait les femmes que dans la mesure où elles étaient jolies, dociles et bien habillées. Il devait faire semblant d'admirer leurs autres prouesses, car tout le monde le faisait - au moins en paroles -, mais au fond de lui son opinion était simple et grossière : "Tout ça, c'est de la foutaise". Et quand il se trouvait en compagnie d'autres hommes d'accord avec lui, ils souriaient d'un air entendu, se regardaient et marmonnaient : "Tout ça, c'est de la foutaise". Les femmes intelligentes, les femmes sportives, les femmes... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:23 - - Commentaires [66] - Permalien [#]
Tags : ,
03 juin 2016

Comme une gazelle apprivoisée

"En proie à la plus vive agitation, Belinda se hâte de rentrer chez elle. Parmi toutes les choses passionnantes qu'elle se proposait de raconter à Harriet, l'annonce des fiançailles du vicaire paraissait, bizarrement, la moins intéressante. Néanmoins, elle ne put s'empêcher de se demander comment sa soeur accueillerait la nouvelle. Non que l'on pût parler d'une "déception" au sens propre du terme, mais que ferait-elle sans vicaire à choyer ?" Les soeurs Bede sont deux respectables quinquagénaires, vivant de leurs rentes, dans une... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:24 - - Commentaires [58] - Permalien [#]
Tags : ,
01 juin 2016

Le mois anglais

Pour la cinquième année consécutive, Cryssilda et Lou nous proposent un mois anglais en juin. Des lectures, des films, de la cuisine etc ... tout pourvu que ce soit anglais. Je vais modestement participer et je commence par vous suggérer une pause thé garantie british dans un charmant village de la côte normande, Veules-les-Roses. Je laisse la propriétaire des lieux se présenter : "Je suis née dans une famille de professionnels de la gastronomie qui m'ont transmis la passion de la bonne cuisine et des gâteaux délicieux.L'an 2011,... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:53 - - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 juin 2014

Toute passion abolie

"Comment allait-elle remplir sa tâche, Deborah n'en savait encore rien. Elle se sentait complètement indifférente à tout ce bruit fait autour de son bonheur futur. Etait-elle même amoureuse d'Henry ? Et même si elle l'était, pourquoi aurait-elle renoncé à sa vie personnelle ? Henry, lui, l'aimait mais qui aurait osé suggérer que cela impliquât qu'il renonçât à la vie qui était la sienne ! Au contraire, en faisant l'acquisition de son épouse, il semblait ainsi ajouter un petit extra à sa carrière. Il continuerait, lui, à déjeuner avec... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:59 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 juin 2014

Crampton Hodnet

"Miss Morrow n'aurait jamais osé poser à un homme cette question ; il y avait si longtemps qu'elle ne portait plus que le genre de vêtements dont nul n'aurait pu dire du bien sans mentir effrontément. Ses vêtements ne servaient plus qu'à recouvrir son corps de la façon la plus terne possible. Que pensez-vous, Mr. Latimer, de mon ensemble de laine gris avec sa veste déformée et sa jupe d'une longueur démodée ? Et mon chapeau de feutre gris-beige, qu'on peut mettre avec tout et n'importe quoi, comment le trouvez-vous ? Et ce chemisier... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:35 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : ,
26 juin 2014

La galerie des maris disparus

"Toutefois, lorsque je contemple certains tableaux sculptures ou dessins, j'éprouve une sensation dans mes ... De nouveau, Juliet hésita. Elle aurait aimé dire kishkies, tripes en yiddish, mais ce mot aurait sans doute déconcerté cette assemblée résolument anglaise ... une sensation dans mon ventre qui m'indique que cette oeuvre est bonne. Peu importe la mode dans les arts car, à vrai dire, j'ignore ce qui est tendance et ce qui ne l'est pas. Je choisis une oeuvre par rapport au frisson qu'elle me donne. Les tableaux réunis ont cet... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:41 - - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags : ,
08 juin 2014

Maisie Dobbs

"Maurice Blanche affirmait qu'au milieu des contes, écrans de fumée et autres mystères non résolus de l'existence, résidait toujours la vérité. Elle attendait que quelqu'un pénètre dans son sanctuaire, puis s'en aille sans tout-à-fait fermer la porte. C'est à ce moment-là qu'elle pouvait s'échapper. Lors de sa dernière rencontre avec Célia, Maisie avait veillé à ce que la porte reste ouverte". Nous faisons la connaissance de Maisie Dobbs en 1929, soit une dizaine d'années après la fin de la Grande Guerre. Elle s'installe à Londres... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:10 - - Commentaires [77] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 juin 2014

Bon dimanche

Je vais inaugurer le mois anglais aujourd'hui avec un chant traditionnel. La légende dit qu'elle aurait été composée par le roi Henri VIII, en l'honneur d'Anne Boleyn, mais tout le monde n'est pas d'accord sur cette version. Je compte sur les blogueuses (et blogueurs) mélomanes pour m'éclairer. J'ai entendu cette mélodie pour la première fois dans un western "la conquête de l'ouest", comme quoi le cinéma mène à tout ..
Posté par aifelle1 à 06:02 - - Commentaires [80] - Permalien [#]
Tags : ,