30 novembre 2018

Jeu blanc

"Nous étions comme du bétail. C'est ainsi que nous étions traités. Nourris, abreuvés, contraints de porter notre fardeau quotidien et rentrés à l'abri pour la nuit. Quiconque s'esquivait ou se plaignait était battu devant tous les autres. C'était peut-être cela le plus grand crime : nous rendre complices en faisant de nous des témoins silencieux et impuissants. Parfois des garçons ou des filles parmi les plus âgés s'interposaient pour essayer d'interrompre une correction, mais ils étaient roués de coups jusqu'au sang et emmenés - on... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:03 - - Commentaires [60] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 novembre 2018

L'habitude des bêtes

"J'ai pris par chez Mina, mais j'ai laissé Dan au chalet. Il passait son temps couché. Visiblement, ça n'allait pas fort. L'assistante d'Odette m'avait dit que je n'aurais pas de nouvelles avant une semaine. La veille, avant de me coucher, j'avais commencé des recherches sur Internet à propos des lymphomes canins. J'ai arrêté très vite. Je ne supportais pas les images et j'avais du mal à lire tellement je tremblais. J'ai fermé ma tablette, attrapé mes écouteurs et je me suis endormi sur la voix de Kiri Te Kanawa. Ça m'arrivait... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:56 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : ,
26 novembre 2018

Enterrez vos morts

"Emile Comeau hocha la tête. Il était soulagé de voir son ami montrer un tel intérêt pour quelque chose. Quand Gamache était arrivé avec Reine-Marie une semaine auparavant, il lui avait fallu une journée pour s'habituer aux changements survenus chez lui. Pas seulement à la barbe et aux cicatrices, mais aussi à son air accablé, car il semblait porter un lourd fardeau sur les épaules, tout le poids des évènements qui s'étaient produits dernièrement. Maintenant, Gamache pensait encore au passé, mais à celui d'une autre personne, pas au... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:55 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 novembre 2018

Le poids de la neige

"J'ai toujours su que tu finirais par céder, recommence Matthias. Si on ne peut pas changer les choses, on finit par changer les mots. Je ne suis pas ton médecin, je ne suis pas ton ami, je ne suis pas ton père, tu m'entends ? On passe l'hiver ensemble, on le traverse, puis c'est fini. Je prends soin de toi, on partage tout, mais, dès que je pourrai partir, tu m'oublies. Tu te débrouilles. Moi, je repars en ville. Tu m'entends ? Ma femme m'attend. Elle a besoin de moi et j'ai besoin d'elle. C'est ça mon aventure, c'est ça ma vie, je... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 13:45 - - Commentaires [66] - Permalien [#]
Tags : ,
30 novembre 2017

La petite et le vieux

"Nous étions des enfants serviables, certes, mais également polies et bien élevées, comme il ne s'en faisait déjà plus. Les parents de nos amis et ceux que la rumeur alertait se bousculaient à notre porte pour venir cueillir le Graal de l'enfant parfait que ma mère semblait posséder. Elle ouvrait la porte à des femmes affolées qui tenaient le collet de leur petite laine bien serré pour empêcher que leur tête n'aille rouler du palier où ma mère les retenait jusqu'à la rue. Elle se faisait plutôt laconique dans ses enseignements,... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 09:26 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : ,
24 novembre 2017

Nature morte

"Armand Gamache était assis sur le banc, à regarder les oiseaux, mais surtout à observer le village. Devant ses yeux, Three Pines semblait ralentir. L'insistance de la vie, son brouhaha et son énergie s'assourdissaient. Les voix se taisaient, les pas s'attardaient. Gamache s'était installé confortablement et faisait ce qu'il savait le mieux faire. Il observait. Il notait tout, les gens, leurs visages, leurs gestes, et, quand c'était possible, il captait leurs paroles, mais, comme ils restaient loin de son banc de bois, il n'entendait... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:06 - - Commentaires [58] - Permalien [#]
Tags : , ,