13 octobre 2020

Les disparus de la lagune

"Brunetti revit la corde autour de la jambe de Casati et tourna ses pensées vers le Casati encore en vie. Il se remémora le vieil homme et le plaisir qu'il avait à lui signaler les échassiers pataugeant et nichant dans la lagune et au milieu de la nature qui explosait littéralement de vie à chaque instant. Il se souvint notamment du bébé échassier aux ailes noires que Casati lui avait montré, se fondant parfaitement avec les roseaux et les brins d'herbe sèche. Casati connaissait les noms et les habitudes de tous les oiseaux qu'il... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:25 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : ,

05 mai 2020

Noblesse oblige

"Vianello, qui avançait en regardant ses pieds, eut tout d'abord conscience des graviers qui frappèrent ses chevilles, puis de la poussière qui retomba sur ses chaussures. Ce n'est qu'ensuite qu'il enregistra le bruit du coup de feu. Celui-ci fut rapidement suivi d'un deuxième, et le jaillissement de petits cailloux à moins d'un mètre de l'endroit où il se tenait l'instant d'avant montrait que la balle aurait atteint sa cible. Mais alors que les gravillons volaient dans l'air, le sergent était déjà allongé à la droite de l'allée,... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:25 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : ,
10 février 2020

Mort à la Fenice

"Brunetti se dirigea vers l'hôtel, encore éclairé à cette heure de la nuit où, pourtant, l'obscurité régnait sur la ville endormie. Jadis capitale des plaisirs de tout un continent, Venise n'est plus qu'une ville de province somnolente plongée dans un semi-coma après neuf ou dix heures du soir. Pendant les mois d'été, elle pouvait s'imaginer revenue au temps de sa splendeur galante, tant que les touristes payaient et que le beau temps se prolongeait ; mais en hiver, elle n'était plus qu'une vieille mémère fatiguée, seulement... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:30 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : ,
17 décembre 2019

Péchés mortels

"Il n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait faire, dans le cas du Padre Luciano, n'ayant aucune base légale sur laquelle fonder une démarche. L'homme n'avait jamais été accusé de crime, et Brunetti avait le sentiment qu'il serait à peu près impossible de trouver quelqu'un, dans l'une des anciennes paroisses où il avait exercé, acceptant de parler ouvertement contre lui. On s'était simplement déchargé du problème sur d'autres personnes en les laissant se débrouiller avec lui, réaction bien naturelle, et on pouvait être assuré que... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:53 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : ,