22 mars 2017

Défaite des maîtres et possesseurs

"Je m'étonne de choses banales, mais c'est pour expliquer de quelle manière je me suis retrouvé embarqué. A certaines heures de ma jeunesse, j'ai cru, glorieusement, naïvement (je ne sais plus trop ce que j'avais bu), avoir l'énergie qu'il fallait pour changer le système, et le système en un tournemain m'a porté là où il voulait, pour me faire faire ce qu'il voulait". J'étais prévenue que c'était un roman qui cognait fort. Heureusement j'avais oublié les billets de blogs lus ça et là et je l'ai ouvert sans trop savoir où j'allais. ... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:33 - - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags : ,

20 mars 2017

Les petits pains de la pleine lune

"A l'origine, je n'étais venu dans cette pâtisserie que pour y chercher refuge, mais j'avais maintenant envie d'en savoir un peu plus sur les curieux gâteaux qu'elle vendait en ligne. De quels désirs étaient-ils imprégnés ? De quelles intentions malveillantes la confiture qui les décorait était-elle imbibée ?" Vous prendrez bien un petit biscuit du diable à la cannelle ? ou une meringue à remonter le temps ? Attention, ces intitulés sont à prendre au premier degré. Outre qu'ils sont bons, ces gâteaux ont un vrai pouvoir, ce qui... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:13 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 janvier 2017

Sauvage par nature

"Du jour où j'arrive à Nina, je me trouve confrontée aux Hans agressifs. On m'accoste en me demandant si je pratique avec préservatif ! Il faut savoir qu'une femme seule est considérée comme une prostituée dans la Chine profonde. Les hommes aux cheveux gominés noir corbeau me dévisagent, font discrètement demi-tour et m'observent. Je quitte Nina après une bonne douche, avec l'impression qu'on m'observe, et cette sensation ne me quittera plus jusqu'au jour où je surprends un paysan, qui labourait son champ avec un buffle, en train... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:39 - - Commentaires [60] - Permalien [#]
Tags : ,
06 janvier 2017

Maison des autres

"J'ai une chèvre que j'emmène toujours avec moi : et ma vie, c'est exactement la sienne. Elle vient au fond de la vallée, elle remonte à midi, elle s'arrête avec moi au bord du fossé, et puis je l'emmène au canal et quand je vais dormir, elle va dormir aussi. Et même pour la nourriture, il n'y a pas grande différence, parce qu'elle mange de l'herbe et moi de la chicorée et de la salade, et la seule différence c'est le pain. Et dans quelque temps, je ne pourrai même plus en manger... Comme moi... comme moi. Voilà la vie que je mène... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:10 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : ,
03 janvier 2017

L'insoutenable légèreté des scones

"Irène soupira. Stuart n'avait pas saisi un mot de ce qu'elle venait de dire. Et il y avait aussi beaucoup d'autres choses qui le dépassaient. Elle adopta donc le ton qu'elle prenait pour expliquer des évidences à Bertie et ou à son mari, un ton professoral teinté de condescendance, évoquant le discours d'un homme politique cherchant à fuir ses responsabilités face à un échec". J'avais besoin d'une lecture légère entre les fêtes. J'ai été comblée à un point tel que j'ai cru abandonner dans les cent premières pages, léger je veux... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:59 - - Commentaires [54] - Permalien [#]
Tags : ,
07 décembre 2016

Ecoute la pluie

"J'ai marché vers ce café, j'étais terrassée par le pouvoir qu'avait le vieil homme du métro de faire surgir tout un passé, le nôtre, tout ce qui avait jalonné la longue histoire qui n'en finissait pas de nous réunir et de nous séparer, de révéler ses failles et ses sursauts, de me faire douter d'elle". Commencer un roman de Michèle Lesbre, c'est la certitude de retrouver un univers familier, une narration qui court de livre en livre, comme un fil rouge. On sait qu'il y aura des cafés, des hôtels, l'errance d'une femme, des... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:35 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : ,
24 avril 2015

Le vent dans la maison

"Après le repas nous avons marché sur la plage. De petits échassiers s'envolaient en nuées pour picorer toujours plus loin, à la limite des vagues. Vous avez dû l'aimer beaucoup, m'a-t'elle fait remarquer. Je lui ai répondu que ce n'était pas une question d'amour, c'était comme un appel à rester ou à poursuivre, sans savoir où cela pouvait me mener, j'ai ajouté que depuis mon accident en Afrique les choses avaient pris pour moi un autre sens, ma raison de vivre était ailleurs, à la fois plus profonde et plus hasardeuse. Je n'ai pas... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:35 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags : ,
01 janvier 2014

Challenge PAL

Il m'arrive d'être d'un optimisme délirant (si, si ..) et de me lancer dans des entreprises que je sais perdues d'avance, mais c'est ça l'espoir. Exemple, le challenge PAL remis au goût du jour par Antigone. Cette fameuse PAL que je refuse de compter. Elle est à trois chiffres et le premier n'est pas le 1 .. voilà qui vous donne un aperçu de l'ampleur de la tâche. Comment en suis-je arrivée là, mystère ! Je me lance donc sans filet, avec l'intention de lire au moins un titre par mois. L'idéal serait qu'un livre sur deux... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 16:31 - - Commentaires [64] - Permalien [#]
Tags :