23 février 2013

Juliette ou le chemin des immortelles

"Et voilà. Que m'est-il arrivé pour en arriver là ? Sommes-nous le résultat de ce qui n'a pas été dit. ? De ce qui n'a pas été fait ?  Il ne faut pas rater son naufrage !Il m'a fallu mille ans pour comprendre que j'ai été l'enfant d'un long silence." Jusqu'au récent billet de Keisha, j'avoue que je ne connaissais pas Tristan Cabral, surtout poète, aussi j'ai profité de l'opération Masse Critique pour découvrir ce récit autobiographique sur la mère de l'auteur, tondue à la libération pour avoir trop aimé un médecin militaire... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 08:34 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,

22 février 2013

La faille souterraine

"Le soir, il rendit visite à son père à Löderup et joua deux heures aux cartes avec lui. Ça se termina en dispute, sur le thème de qui devait combien à l'autre. Dans la voiture, en rentrant à Ystad, Wallander se demanda s'il deviendrait comme lui au même âge. A moins que le processus ne fût déjà enclenché ? Colérique, geignard, grognon ... Il devrait poser la question à quelqu'un. Mais peut-être pas à Mona ..." Lorsque la série des Wallander commence, Kurt a déjà une quarantaine d'années et une longue expérience d'enquêteur.... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 09:09 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 février 2013

Je reviens ...

J'ai enfin récupéré mon ordinateur ! Si je ne me suis pas sentie frustrée les deux premières semaines, la troisième commençait à me sembler très longue. Je vais pouvoir recommencer à vous rendre visite sur vos blogs, en attendant de préparer la petite douzaine de billets de lectures à venir. A demain.
Posté par aifelle1 à 18:12 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
19 février 2013

22 Britannia Road

"Je présume que nous avons pas mal changé tous les deux, dit-il, en s'efforçant de prendre un ton badin. Mais ça n'a pas d'importance. Nous sommes restés les mêmes au dedans. Le temps ne change rien à ça". 1946. Angleterre. Janusz attend Silvana sur le quai de la gare. 7 années ont passé depuis leur séparation, en 1939, en Pologne. Leur fils, Aurek, était un nourrisson. Ils ont connu chacun des épreuves difficiles et Janusz vient seulement de retrouver leur trace. La seule chose qu'il souhaite maintenant, c'est vivre comme une... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 15:02 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags :
15 février 2013

La promenade des Russes

"Je suis une femme orrgueilleuse et égoiste. Il fallait peut-être ça, pour "surrvivre à la Révolution" comme tu dis ! Et peureuse aussi, c'est vrrai, je suis peureuse. Staline. Brejnev. Avoir peurr de ces gens-là même quand on n'existe plus pourr eux ... c'est leurr force, tu comprrends ? La Russie ... Babouchka ... Je ne t'en ai jamais parrlé c'est vrrai, peut-êtrre parce que ta mère me reprochait tellement ma nostalgie, alorrs ..." Sonia a 13 ans et une vie plutôt compliquée pour une fillette de son âge. Ses parents sont séparés,... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 15:05 - - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags :
13 février 2013

La nuit tombée

"Et pourtant, on aura beau faire, on sait bien qu'on ne sera jamais tranquilles avec ça. Ni nous, ni nos enfants, ni les enfants de nos enfants. Ni même le plus petit brin d'herbe qui n'a plus nulle part où se cacher". Un homme sur une moto, avec une remorque bringuebalante.. Il est écrivain public à Kiev. Gouri revient dans la ville où il a vécu, Pripyat, maintenant dans "la zone". Il sait qu'il n'en a pas l'autorisation, mais il a une mission à remplir. En chemin, il s'arrête chez Vera et Iakov, des amis d'autrefois.... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 15:55 - - Commentaires [64] - Permalien [#]
Tags :

11 février 2013

Miséricorde

"Le sol en béton sur lequel elle se réveilla était glacé. Elle leva la tête et sentit une douleur lancinante. Ses jambes étaient lourdes et elle pouvait à peine soulever ses épaules, qui semblaient collées au sol. Elle se força à s'asseoir et essaya de s'orienter dans cette obscurité fracassante. Elle voulut appeler mais elle n'osa pas et elle se contenta de respirer profondément et en silence. Puis elle tendit prudemment les mains pour sentir s'il y avait quelque chose à sa portée. Il n'y avait rien". Les billets qui fleurissent... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 15:35 - - Commentaires [71] - Permalien [#]
Tags :
01 février 2013

Pause

Mon ordinateur est en panne depuis hier et je n'aurai pas de solution avant une bonne dizaine de jours. Je mets donc mon blog en pause, en espérant que ce ne sera pas trop long. A bientôt.
Posté par aifelle1 à 15:34 - - Commentaires [83] - Permalien [#]
28 janvier 2013

Madame Hemingway

"Je pouvais comprendre que le fait de traîner toute la journée dans les cafés n'était pas du travail mais, tout de même, je me demandais si tous étaient aussi sérieux, aussi inflexibles qu'Ernest avec son art. J'imaginais qu'il y a avait des tas d'autres écrivains qui travaillaient chez eux et supportaient qu'on leur parle au petit-déjeuner par exemple. Qui parvenaient à dormir la nuit sans se mettre à gamberger, faire les cent pas ou griffonner sur un calepin à la lueur d'une unique chandelle, fumante et vacillante. La compagnie... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:04 - - Commentaires [74] - Permalien [#]
Tags :
27 janvier 2013

Bon dimanche

Posté par aifelle1 à 06:03 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags : ,