24 mars 2014

Mon salon du livre

Cette année, j'avais choisi d'aller au salon du livre le samedi, malgré la foule, entre autres pour les débats, sachant que si l'on se tient à l'écart des auteurs médiatiques et politiques, on peut se faire un programme sympathique. Je n'avais pas d'objectif précis, juste une petite liste d'auteurs et de maisons d'édition. Comme vous le savez, le pays invité était l'Argentine, la ville Shanghaï. Vous n'en trouverez pas beaucoup d'échos chez moi, tout simplement parce que les débats étaient saturés de monde et que rester debout... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 13:06 - - Commentaires [113] - Permalien [#]
Tags :

23 mars 2014

Bon dimanche

Posté par aifelle1 à 05:55 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :
18 mars 2014

Ailleurs

"De combien de crises, suivies de sacrés savons, avais-je été témoin enfant, trop effrayé pour en tirer la conclusion qui s'imposait ? Et plus tard, adolescent, combien de fois avais-je chassé cette terrible idée : il y avait peut-être un truc qui clochait chez ma mère ? N'avais-je pas suspecté depuis toujours que d'autres membres de ma famille - mes grands-parents et ma tante au minimum - savaient eux aussi, mais refusaient d'en parler ? Maintenant, pour la première fois, je découvrais à quel point j'avais été seul avec mes peurs et... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 17:52 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags :
17 mars 2014

La grâce de l'instant

Quand le jour s'immobiliseQuand muet le soleil pose ses ombres bleuesA peine l'herbe encore un peu bouge frémitEt le vent retient son souffleUne femme apparaît alors dans le sentierGrande grave elle emplit toute l'étendueElle se tait elle a les yeux ouvertsOu bien c'est un oiseau qui vient de loinIl ne fait que passerEt l'on ne sait les distinguer dans la lumièreOn ne sait pas lequel est le plus vraiFemme ou oiseau c'est même image dans le songeUn glissement dans l'air un mouvement sans bruitComme un geste d'appelComme un serment... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:20 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags :
16 mars 2014

Bon dimanche

Ensemble Discantus
Posté par aifelle1 à 06:07 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :
14 mars 2014

Mars qui rit ...

Pêle-mêle : Le Petit Palais, les passages des Panoramas, Jouffroy, Verdeau, les jardins du Palais-Royal. (cliquez pour agrandir)
Posté par aifelle1 à 06:57 - - Commentaires [64] - Permalien [#]
Tags :

11 mars 2014

Une étrange lumière jaune

Une étrange lumière jauneSurgie de la page froisséeD'un très vieux livreDessine sur le mur aux oiseauxL'ombre d'un chant mystérieuxRêve éveillé sous un vieil arbreL'écorce d'un jeu de mots ditsLe silence se fait mélodiePour donner des couleurs aux voyellesEcrire la musique des larmes de l'automneEntre mémoire et des espoirsLa poésie au coeur des arts. Sonia Branglidor (site Printemps des Poètes) Paris - Passage Verdeau
Posté par aifelle1 à 06:11 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags :
09 mars 2014

Bon dimanche

Posté par aifelle1 à 06:00 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags :
06 mars 2014

Âme qui vive

"Cette bibliothèque couverte de livres jusqu'au plafond était l'endroit dans lequel Fouks écrivait ses pièces et où j'étais un jour entré par hasard. J'avais dû y rester un certain temps car lorsque mon frère m'avait trouvé là, tranquillement installé dans le fauteuil de cuir, il avait eu l'air de quelqu'un qui m'avait cherché un bon moment. Puis, d'inquiet, son visage avait pris une expression étrange quand il s'était aperçu que j'avais ce livre à la main - Eugénie Grandet - mais je n'avais tout-à-coup plus eu envie de prêter... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:14 - - Commentaires [65] - Permalien [#]
Tags :
04 mars 2014

Un vent de cendres

"Une sorte de nausée le raidit. Le début de la colère. A l'intérieur ça sature, et sa gorge se noue de ne pas laisser sortir les insultes. Ce n'est pas tant le mépris qu'il a de ces gens, il le sait : c'est une vieille jalousie haineuse qui le charcute du dedans à les croire tous heureux, et même si ce n'est pas vrai, si certains sont au bout du rouleau, ils font semblant et rient aux éclats, la tête haute, ils font semblant et ça ne se voit pas. Au fond de lui, Octave n'a que violence et chagrin à présenter. Son visage ne ment pas,... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:56 - - Commentaires [68] - Permalien [#]
Tags :