13 octobre 2020

Les disparus de la lagune

"Brunetti revit la corde autour de la jambe de Casati et tourna ses pensées vers le Casati encore en vie. Il se remémora le vieil homme et le plaisir qu'il avait à lui signaler les échassiers pataugeant et nichant dans la lagune et au milieu de la nature qui explosait littéralement de vie à chaque instant. Il se souvint notamment du bébé échassier aux ailes noires que Casati lui avait montré, se fondant parfaitement avec les roseaux et les brins d'herbe sèche. Casati connaissait les noms et les habitudes de tous les oiseaux qu'il... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:25 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : ,

11 octobre 2020

Bon dimanche

Matthieu Saglio
Posté par aifelle1 à 06:35 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : ,
09 octobre 2020

Le chien de Madame Halberstadt

"J'aurais pu intenter un procès à mon enfance, porter plainte contre les années 80. Pour m'avoir induit en erreur, m'avoir fait croire que tout ne basculerait pas, qu'on se méfierait de la technologie, qu'on lirait toujours Aragon, Bukowski, Carson McCullers, que quelqu'un comme Richard Russo serait un peu connu, que l'humanité ne deviendrait pas complètement débile, obsédée par l'argent, le foot, les marques, que nos pires cauchemars resteraient de l'ordre du phantasme. J'aurais dû, je suis sûr que j'aurais touché des dommages et... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:21 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : ,
06 octobre 2020

La fenêtre au sud

"Juste avant la nuit, je regarde la mer depuis ma chaise, à la porte. L'océan est bleu foncé. Les gens de la maison au-dessus de la mienne reviennent du café en flânant. Le sentier de gravier clair se détache sur l'herbe environnante d'un vert sombre. C'est un jeune couple et ils se tiennent par la main. Ceux qui sont dans ma tête, à l'hôtel de montagne à l'étranger, ne se donnent jamais la main. Le couple m'adresse un salut en passant le long de la clôture peinte en blanc. J'ai soudain l'impression que je les connais, qu'ils sont... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:29 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags :
04 octobre 2020

Bon dimanche

Bertrand Belin
Posté par aifelle1 à 06:57 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags :
02 octobre 2020

La photo du jour

Chamonix (Septembre 2020)
Posté par aifelle1 à 07:36 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :

01 octobre 2020

On fait parfois des vagues

"Même à la campagne, il y a peu de vrais silences. Toujours un insecte qui bourdonne ou un chat qui ronfle, toujours un peu de vent dans les volets, une pluie légère qui vient caresser les vitres, la voix claire des roitelets, toujours un peu de bruit blanc pour cajoler la poussière. Il y a peu de vrais silences.Et puis il y a tout ce que nous ne sommes pas dit ce jour-là, avec mon père." Si vous avez déjà lu l'auteur, vous savez avec quelle tendresse et quelle sensibilité il raconte ses histoires. Celle-ci ne fait pas exception à... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:07 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :
27 septembre 2020

Bon dimanche

Posté par aifelle1 à 06:49 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :
25 septembre 2020

Chavirer

"Elle avait rangé le billet de cent francs dans la boîte à biscuits où elle conservait des cartes postales. Cléo s'imaginait le tendre à ses parents et ainsi mettre fin à l'acrimonie de sa mère, elle se plaignait d'être la seule à faire des comptes, fustigeait les achats inutiles de son père, lequel ripostait qu'elle n'allait pas lui dicter ses goûts. L'amour effiloché, c'était se reprocher de ne pas compter de la même façon. Cléo les écoutait depuis sa chambre, à l'abri, elle était ailleurs, tout au bord de l'immense." Le nouveau... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:31 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags :
22 septembre 2020

Dans la course

"Du coin de l'oeil, elle vit le blond aux jambes raides se relever, la regarder. Le courant d'air que produisit son passage sécha la sueur sur le front du garçon. Elle était loin d'avoir atteint son maximum. Elle ne faisait la course contre personne, elle fuyait l'image de sa mère renversée par la voiture. Elle fuyait les Doyle au petit-déjeuner quand ils disaient qu'elle habitait trop près, elle fuyait la fille de l'accueil qui sous-entendait qu'elle n'était pas assez bien pour courir sur cette piste et qu'elle ne méritait pas non... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:40 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : , ,