02 décembre 2020

Les orageuses

"Elles n'ont plus besoin d'expliquer. Plus besoin de redire que non, c'est pas comme un rhume, ça ne disparaît pas après quelques semaines avec du doliprane. Que oui, elles sont bien atteintes mais que non, ça ne résume pas toute leur vie. Quand elles s'étaient rencontrées, Mia avait trouvé ça étrange d'être aussi connectée à des inconnues. Et puis assez vite, elle avait compris la logique. On les poussait entre elles, c'était le reste du monde qui préférait qu'elles restent ensemble, que leurs histoires circulent en circuit fermé,... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:22 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :

30 novembre 2020

La collection disparue

"La collection de Jules est-elle ma ville de Troie, mon trésor de Priam ? C'est encore le début des fouilles, et je n'ai aucune idée de ce que je cherche, ni de ce que je vais exhumer. Mais j'aime cette chasse au trésor dans le passé de ma famille. Comment ne pas penser à la valeur actuelle des tableaux de la collection Strauss ? Des dizaines et des dizaines de millions sans doute. Je retrace inlassablement et de manière presque obsessionnelle le voyage de chacun des dix tableaux de la liste, du jour où Jules l'a aimé, choisi et... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:58 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :
29 novembre 2020

Bon dimanche

Leila Martial
Posté par aifelle1 à 06:08 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :
27 novembre 2020

Un crime sans importance

"Je vais écrire sur Denise. Ecrire pour que la justice se mette à son tour à écrire. Des mots comme "crime", par exemple, au lieu "d'agression" et "meurtre" au lieu de "décès". Même si elle ne met pas la main sur le coupable, elle est seule à pouvoir laver nos vies du sang versé. Si la police a échoué, c'est à elle, la justice, de reprendre le flambeau. A elle d'agir, maintenant, à elle de dire, à elle d'écrire, à elle de remettre de l'ordre dans ce chaos. Il est simple, cet ordre, les humains le connaissent depuis la nuit des... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:53 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags :
25 novembre 2020

L'homme de la Saskatchewan

"C'est drôle à dire, mais je me sentais presque heureux. Chercher quelqu'un que l'on aime beaucoup, sans être pressé, il n'y a rien de plus réconfortant. Cette personne se trouve dans votre tête, elle est déjà avec vous, et plus le temps passe, plus vous devenez amoureux". C'est en lisant le billet d'Hélène que j'ai appris que Jacques Poulin avait repris deux personnages de Wolkswagen Blues, Jack l'écrivain et la Grande Sauterelle, dans un autre roman. Sitôt vu, sitôt acheté et j'ai retrouvé avec plaisir la plume de l'auteur et sa... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:05 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : ,
23 novembre 2020

Patagonie route 203

"Il frissonna en revoyant le jeune femme de près, au niveau du sol, dans ses vêtements qui moulaient son corps svelte, entourée de poupées en plastique, bouquets de fleurs artificielles, masques de carnaval, ballons de football, statue de la Vierge, vases, porte-photos avec paysages de montagne, bagues, colliers, bracelets fluorescents qui faisaient d'elle une déesse orientale vénérée sur son autel. Il y avait un contraste entre le visage pâle et son abondante chevelure ébène, comme deux forces se disputant le regard intense de ses... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:43 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :

22 novembre 2020

Bon dimanche

Pour accompagner le challenge "Québec en novembre", voici Isabelle Boulay qui interprète "Jolie Louise", chanson créée par Daniel Lanois. C'est un morceau qui est évoqué dans ma lecture actuelle (Jacques Poulin - L'homme de la Saskatchewan)
Posté par aifelle1 à 06:03 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,
20 novembre 2020

La nature de la bête

"La nature, elle le savait, a horreur du vide, et les villageois, face à un vide d'information, y engouffraient leurs propres peurs. La ligne de démarcation entre les faits et l'invention, le réel et l'imaginaire, devenait floue. Les amarres qui retenaient chacun aux bonnes manières s'effritaient. On les voyait, les entendait, les sentait se désagréger". Déjà la onzième enquête de l'Inspecteur-Chef Gamache, non, pardon, l'ex Inspecteur-Chef, puisqu'il est maintenant officiellement en retraite dans le petit village de Three Pines,... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:22 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 novembre 2020

Aphrodite et vieilles dentelles

"Elles nouèrent leurs mains et baissèrent la tête, comme il sied lorsqu'on adresse une prière au Seigneur. Le début d'un joli psaume se fit entendre. Les notes de l'orgue ne remplissaient pas seulement la nef, mais également l'âme des soeurs. Tilda essuya une larme discrète. Elle se sentait toujours si émue lorsqu'elle assistait à l'office. Ce n'était pas seulement l'orgue qui la bouleversait, mais le souvenir de sa jeunesse et de ses parents, tous trois disparus. Oui, ses deux parents et sa jeunesse. Mais ce dimanche-là, elle... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:22 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : ,
15 novembre 2020

Bon dimanche

Elina Duni et Rob Luft. Un album est sorti cette semaine.
Posté par aifelle1 à 06:32 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :