04 novembre 2016

Epicure en Corrèze

"J'avoue n'avoir pas vraiment cherché à comprendre les natures féminines. Que veulent-t'elles au juste ? En ce qui concerne les hommes, j'ai tout de suite une bonne entente de ce qui compte pour eux, de ce qu'ils veulent. Dans la plupart des cas, ils sont clairs comme le jour ... c'est pourquoi ils m'intéressent moins. A mes yeux, les femmes sont des êtres compliqués et surprenants, parfois même fascinants comme l'a été Emilie (dont je reparlerai), et leur nature m'échappe constamment. Peut-être que le fait d'avoir été si... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:01 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :

30 octobre 2016

Bon dimanche

ATTENTION AU CHANGEMENT D'HEURE ! Le site de L'Arpeggiata
Posté par aifelle1 à 06:09 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags :
29 octobre 2016

Pas trop saignant

"Joe se contente de manger sans dire un mot. Il attend patiemment que la boule dans sa gorge dégomme les quilles dans son ventre". Troisième roman de l'auteur et toujours autant de plaisir à le lire. Les héros de ses histoires sont souvent des tendres un peu fêlés, losers au coeur trop sensible pour entrer dans les normes admises. Ici, c'est Joe qui travaille dans un abattoir et n'en peut plus des cris des animaux que l'on sacrifie sauvagement. Ils résonnent en permanence dans sa tête. Pour les faire taire, il est... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:15 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags :
27 octobre 2016

Station Eleven

"Si ça avait été un autre que Hua, Jeevan ne l'aurait pas cru, mais il n'avait jamais connu un homme aussi doué pour l'euphémisme. Si Hua disait qu'il s'agissait d'une épidémie, c'est que le mot épidémie n'était pas assez fort. Jeevan fut soudain terrassé par la certitude que cette maladie décrite par son ami allait être la ligne de démarcation entre un avant et un après, un trait tiré sur sa vie". Vous trouverez de nombreux billets sur ce roman post-apocalyptique allant de l'enthousiasme total à la déception tout aussi totale.... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:52 - - Commentaires [58] - Permalien [#]
Tags :
23 octobre 2016

Bon dimanche

Le site d'Agnès Obel. Son nouvel album vient de sortir. 
Posté par aifelle1 à 06:13 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags :
21 octobre 2016

Album

"Elle avait l'habitude de faire disparaître les cigarettes peu à peu dans sa bouche comme des sucettes. J'y goûtai, elles étaient excellentes et j'en avais mangé deux et demie quand elle se dressa au-dessus de moi, tout ensommeillée, l'air doux avec ses cheveux noirs et lisses descendant jusqu'à la taille ... pour se transformer instantanément en folle à lier, les cheveux tourbillonnant autour du visage comme un nuage noir tandis qu'elle me soulevait du sol et dévalait l'escalier en chemise de nuit, à une telle vitesse que les... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 13:18 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :

16 octobre 2016

Bon dimanche

Posté par aifelle1 à 06:03 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :
14 octobre 2016

Les vies de papier

"Je ne suis pas autocentrée au point de croire que mon mariage fut le plus atroce ou que mon ex-mari fut le pire. Il ne leva jamais la main sur moi (pour ce faire, il eût fallu qu'il monte sur un escabeau) ni ne m'infligea jamais la moindre douleur physique. Je sais aussi que mon mariage ne fut nullement unique, ni typiquement beyroutin. Avec toute la concision de Mme du Deffand qui, comme moi, fut mariée et presque immédiatement séparée : "Ne point aimer son mari est un malheur assez général". Aaliya Saleh, beyroutine de 72... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:54 - - Commentaires [76] - Permalien [#]
Tags :
11 octobre 2016

Un paquebot dans les arbres

"Le mot capital, c'est sanatorium. Il arrive en douceur, ce mot, à la table du petit-déjeuner, alors que Paul Blanc est encore couché. Paulot va faire un séjour au sanatorium, annonce la mère en beurrant les tartines. Comme elle dit le mot fort et clair sans trembler, Mathilde se sent autorisée à en demander le sens. Annie dit que c'est comme un hôpital. Mathilde s'étonne : si c'est un hôpital, pourquoi on dit sanatorium ? Le sana est spécial, on y va pour soigner les poumons. Sanatorium, comme pleurésie, est un mot rassurant : on... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:45 - - Commentaires [61] - Permalien [#]
Tags :
09 octobre 2016

Bon dimanche

Posté par aifelle1 à 05:49 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags :