13 mai 2010

Le poisson mouillé

Berlin 1929. Le jeune commissaire Gereon Rath vient d'arriver dans la capitale. Il a dû quitter la police de Cologne à la suite d'une bévue et se retrouve muté à Berlin grâce à l'intervention de son père, haut placé. Il intègre le service des moeurs, mal considéré, mais son but est de rejoindre au plus vite la prestigieuse brigade criminelle où il est certain de faire ses preuves. Le meurtre d'un russe dont lui seul connaît l'identité va lui permettre de se mêler d'une enquête très complexe, qui va l'entraîner beaucoup plus loin... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:00 - - Commentaires [42] - Permalien [#]

04 mai 2010

La passerelle

Tassie a vingt ans et quitte sa ferme natale dans le Midwest pour aller à la fac. Elle a vécu jusqu'à présent entre un père luthérien, producteur de pommes de terre assez original, une mère juive neurasthénique et un jeune frère un peu paumé. Elle découvre la ville, la fac, les amis, la fantaisie, la liberté. Elle se met alors en quête d'un petit boulot et fait la connaissance de Sarah et Edward qui recherche une baby-sitter pour l'enfant qu'ils vont adopter. Rapidement Tassie est fascinée par le couple, surtout Sarah qui tient un... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:07 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
26 avril 2010

Quand souffle le vent du nord

Voilà. C'est fait. J'ai rejoint la cohorte des blogueuses qui ont lu le roman incontournable du moment. Pour celles ou ceux qui ne l'ont pas encore découvert, vous devez connaître le résumé par coeur, je vais donner la version courte. Emmi envoie par erreur un mail à Léo pour se désabonner d'un magazine. Léo répond brièvement. Puis reçoit un deuxième mail pour Noël, Emmi avait oublié de l'enlever de son listing. C'est l'amorce d'un échange par mails qui va devenir de plus en plus assidu et envahissant. Ils peuvent aller d'une ligne... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 13:09 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
22 avril 2010

Souffles couplés

"Luciano avait deux filles, Anna et Maria. Dans les premières années, Maria nous rendait visite depuis l'autre versant. Elle ressemblait à maman, mais elle riait plus souvent. Ensuite, elle n'est plus venue." Alex a 11 ans, il vit dans une maison, en haut, entre le Val d'Aoste et la Savoie. Un drame survient, dont il a tout oublié, les gendarmes l'ont emmené dans la vallée et il n'est plus jamais retourné dans la maison. Vingt-sept ans plus tard il est barman un peu par hasard, à Grenoble. En même temps que le souvenir... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:04 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
15 avril 2010

Les chaussures italiennes

Fredrik Welin vit reclus depuis douze ans sur une île suédoise, en compagnie d'un chien et d'une chatte. Il s'immerge tous les matins dans un trou qu'il creuse lui-même dans la glace pour se prouver qu'il est toujours en vie. Jusqu'au jour où "il y avait quelqu'un sur la glace. Une silhouette noire sur fond de blancheur immense. Le soleil était bas sur l'horizon. J'ai plissé les yeux pour mieux voir. C'était une femme. On aurait dit qu'elle marchait appuyée sur un vélo. Puis j'ai compris : c'était un déambulateur". Le passé qu'il... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 11:15 - - Commentaires [53] - Permalien [#]
10 avril 2010

Le temps suspendu

Enceinte pour la première fois à 42 ans, Maria accouche avec trois mois d'avance d'une grande prématurée, Irène. "Le temps suspendu" ce sont les deux mois d'attente où le bébé ne respire que grâce aux machines, à l'hôpital, sans que personne ne sache si elle finira par y arriver toute seule. Je me suis coulée très vite dans l'écriture et le récit de la narratrice. Je craignais un roman trop centré sur les problèmes médicaux, il n'en est rien. Maria nous parle de sa vie "avant", l'homme qui a pris la tangente dès... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:07 - - Commentaires [41] - Permalien [#]

07 avril 2010

Le chemin des âmes

             "1919. Nord de l'Ontario. Niska, une vieille indienne, attend sur un quai de gare le retour d'Elijah, un soldat qui a survécu à la guerre. A sa grand surprise, l'homme qui descend du train est son neveu Xavier qu'elle croyait mort, ou plutôt son ombre, méconnaissable. Pendant trois jours, à bord du canoë qui les ramène chez eux, et tandis que sa tante essaie de le maintenir en vie, Xavier revit les heures sombres de son passé : l'engagement dans l'armée canadienne avec... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:30 - - Commentaires [49] - Permalien [#]
05 avril 2010

Intrusion

"Brillante neuropsychiatre, spécialiste des troubles de l'âme, Cyrille Blake reçoit un nouveau patient : Julien Daumas. Très séduisant, mais obsessionnel, impulsif, le regard inquiétant. D'emblée, il la tutoie, lui dit qu'il la préfèrait avec ses cheveux blonds. Cyrille est pourtant sûre de n'avoir jamais vu cet homme. En vérifiant dans ses dossiers, elle doit se rendre à l'évidence : elle l'a soigné lorsqu'elle terminait son internat de médecine. Comment peut-elle ne plus s'en souvenir ?". (extrait 4e de couverture) ... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:46 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
29 mars 2010

Dark tiger

Après "dérive sanglante" et "casco bay" voici Dark Tiger, le troisième volume ayant pour héros Stoney Calhoun, l'homme privé de mémoire depuis qu'il a été frappé par la foudre. Je l'ai ouvert avec un peu de mélancolie sachant qu'il n'y en aura pas d'autre, puisque William G. Tapply nous a quittés pour un autre monde que l'on espère plein d'espaces infinis et de bateaux de pêche. Il est plus intéressant pour l'atmosphère que pour l'enquête.  Il faut bien reconnaître que l'intrigue est très plan-plan et se... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:00 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
21 mars 2010

L'enfant à l'endroit, l'enfant à l'envers

"Etais-tu reellement cette femme-là que j'admire sur cette photo qui ne s'anime pour moi d'aucun souvenir ? D'aucun récit ou si peu, raconté autrefois quand j'étais enfant ? Je sais peu de choses à ton sujet, personne jamais ne m'a parlé de toi, sinon ma mère à la fin de sa vie. Parce que sans doute il était préférable ou normal que tu t'évanouisses dans l'oubli. A l'époque on ne s'attardait pas sur les douleurs, on n'en parlait pas, on les colmatait, on les enfermait et dès lors c'était comme si elles n'existaient pas, ou plus.... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 21:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]