03 décembre 2012

Se retenir aux brindilles

"Je sais ce que représente l'attente de l'homme auquel on a choisi d'unir sa vie. Mais tandis que Marthe devait nourrir de sombres inquiétudes en imaginant Noël revenant en pleine nuit, quelle que soit la saison, sur les petites routes de l'Ain, moi, c'est plutôt ce qui allait se produire après l'arrivée de mon mari qui me toruturait l'esprit. Elle soupirait d'aise quand il passait le seuil ; j'inspirais un grand coup tout en serrant les poings quand j'entendais claquer la porte de notre entrée". Ariane est partie dans l'urgence,... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:07 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags :

01 décembre 2012

Le diable à la langue fourchue

Comme chaque année maintenant, les Editions Gallmeister nous offre une courte nouvelle de Craig Johnson, ainsi qu'un extrait de son prochain romain "Dark Horse" qui sortira le 7 février prochain. Vous pouvez les trouver gratuitement dans toutes les bonnes librairies, ou les télécharger sur le site de l'éditeur. Bon week-end.
Posté par aifelle1 à 06:24 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags :
25 novembre 2012

La vérité sur l'affaire Harry Quebert

"Le don de l'écriture est un don non pas parce que vous écrivez correctement, mais parce que vous pouvez donner du sens à votre vie. Tous les jours, des gens naissent, d'autres meurent. Tous les jours, des cohortes de travailleurs anonymes vont et viennent dans de grands buildings gris. Et puis il y a les écrivains. Les écrivains vivent la vie plus intensément que les autres, je crois. N'écrivez pas au nom de notre amitié, Marcus. Ecrivez parce que c'est le seul moyen pour vous de faire de cette minuscule chose insignifiante qu'on... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:53 - - Commentaires [114] - Permalien [#]
Tags : ,
12 novembre 2012

Ici ça va

"Le calme après la tempête. Une aube gorgée de bleu. Fraîche. Nouvelle. Le chien qui file en trombe entre mes jambes dès que j'ouvre la porte. Des battements d'ailes au loin. le bruit de la rivière. J'ai fait une tarte aux prunes ce matin. Pour Ema. Radio allumée, dans la cuisine, j'ai écouté un peu la litanie du monde. Ça faisait un moment que nous n'écoutions plus les infos. Je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout. J'ai eu l'impression d'être sous les dents d'un vampire. De me vider inexorablement de mes forces. J'ai éteint le... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:06 - - Commentaires [74] - Permalien [#]
Tags : ,
07 novembre 2012

L'homme inquiet

"Enfin il redescendit du toit et partit se promener avec Jussi. Une promenade qui ressemblait bien plutôt à une fuite. Il avait fini par se raisonner. Il était celui qu'il était. Un homme compétent dans son travail, et même un peu plus que ça. Toute sa vie, il s'était efforcé de faire partie des forces positives à l'oeuvre dans le monde et s'il n'y avait pas réussi, eh bien, il n'était pas le seul. Que pouvait-on faire, en tant qu'être humain, sinon s'efforcer ?". C'est la dernière enquête de Kurt Wallander. Il a 60 ans, la retraite... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:41 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 novembre 2012

La survivance

"Si nous voulions nous en sortir, il fallait sortir de nous. Plonger direct dans les sensations, dans la peur, dans la joie, être aux aguets, se transformer en une boule de présence au monde prête à jaillir. Il y a quelque chose d'excitant, de suffocant dans la lutte pour la vie : plus d'écran entre elle et nous. On devient la vie. Tous les hommes descendent de Darwin, me soufflait Sils qui avait lu Jules Renard". Jenny et Sils ont une librairie au milieu des vignes. Ils se sont comportés en cigales, sans souci du lendemain et ils... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 08:21 - - Commentaires [68] - Permalien [#]
Tags : ,

27 octobre 2012

Avant le gel

"Linda ne savait jamais à l'avance quand se déclencheraient les crises de rage subites et excessives de son père. Elle se rappelait la peur qui avait accompagné toute son enfance, et qu'ele partageait avec sa mère. Son grand-père, lui, se contentait de hausser les épaules ou de crier encore plus fort". Changement de cap dans cette neuvième enquête. Ce n'est plus le point de vue de Kurt Wallander qui nous est donné, mais celui de sa fille Linda, tout juste sortie de l'école de police et contrainte d'attendre son affectation... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 08:24 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 octobre 2012

Un repas en hiver

"Je mis mon nez dans la vapeur qui montait de la casserole. Ça commençait un peu. L'oignon et le saucisson me chatouillaient. La semoule était encore au fond, elle n'avait pas commencé à gonfler. C'est elle que nous attendions. Mais peut-être bien qu'avec l'étagère et le banc, ça suffirait, et qu'on aurait encore la table pour manger. Je retournai m'asseoir. Au bout d'un moment Bauer se mit à baisser la tête et à la redresser presque aussitôt. Il somnolait à petits coups, comme ça.  J'aurais bien aimé moi aussi." Trois soldats... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 11:11 - - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags : ,
20 octobre 2012

Pigeon vole

"Mamika, j'essaye de me souvenir comment s'est passée cette arrivée dans notre nouveau chez-nous, le nouvel appartement, le nouveau lit, les nouveaux jouets, avoir des toilettes dans l'appartement, une télé, le téléphone ; ça a fait quel effet, ouvrir la porte et entrer dans un monde complètement étranger, dans un appartement dont le loyer dépassait ce que maman gagnait en un mois ?, que s'est-il passé au fond de moi, de Nomi, quand nous avons découvert la zone asphaltée devant l'immeuble, les plantes décorant les rebords des... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:37 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : ,
14 octobre 2012

Tous ensemble, mais sans plus

"Constance avait toujours cru que Yannick s'était coulé dans le moule Beau-Denivard et avait adopté le style Tête d'Or parce qu'il représentaient pour lui un idéal supérieur. Elle comprenait qu'il n'en était rien : il s'était adapté parce qu'il fallait bien que l'un des deux s'adapte, et ce ne pouvait pas être Constance. Elle pouvait vivre dans un orphelinat au Mali, mais elle ne pourrait jamais taper sur les épaules des gars du hand en buvant des bières, ni commenter les émissions de télé en avalant des pastis avec la famille de... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 09:52 - - Commentaires [55] - Permalien [#]
Tags : ,