15 octobre 2018

L'écart

"Je suis de moins en moins saisie  par l'envie dévorante de boire, mais elle continue de m'envahir par moments. Un matin, tandis que je roule vers Kirkwall aux premières heures du jour sous un ciel magnifique, seule sur la route, en écoutant de la trance euphorique, j'ai l'impression d'être la reine des Orcades. Puis, brusquement, je me damnerais pour une bouteille de vin. Par chance, il n'y a aucune boutique ouverte vingt-quatre heures sur vingt-quatre à Mainland". S'il est mentionné roman sur ce titre de la rentrée, il... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 08:58 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags :

10 octobre 2018

Une vie entière

"La plupart du temps Egger se taisait pendant les courses. "C'lui qui l'ouvre, l'a les yeux qui s'ferment", avait coutume de dire Thomas Mattl, Egger partageait cet avis. Au lieu de parler, il préférait écouter les gens, dont les bavardages essoufflés l'initiaient aux mystères de destinées et d'opinions étrangères. Manifestement, les gens venaient chercher dans les montagnes quelque chose qu'ils croyaient avoir perdu ils ne savaient quand, longtemps auparavant. Il ne comprit jamais de quoi il s'agissait exactement, mais, les années... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:04 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : ,
06 octobre 2018

Eleanor Oliphant va très bien

"J'ai réalisé que ma vie avait mal tourné. Très, très mal tourné. Je ne m'étais pas imaginé mener cette existence-là. Personne n'était censé vivre de la sorte. Le problème était que j'ignorais comment changer les choses. Suivre les conseils de maman ne m'avait rien apporté de bon, j'en avais conscience. Mais personne ne m'avait jamais montré le bon chemin et, bien qu'ayant fait de mon mieux au fil des années, je ne savais pas comment m'y prendre pour améliorer ma situation. Je ne parvenais pas à résoudre l'énigme que je... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:32 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags :
03 octobre 2018

Le bruit du dégel

"Elle ne répondit pas. Elle continuait de me dévisager attentivement, comme si elle s'efforçait de percer une énigme ou de résoudre une devinette, ce qui aurait dû me mettre mal à l'aise, mais sans que je comprenne pourquoi, et en dépit du soudain revirement de la conversation, ce ne fut pas le cas. Ses yeux s'attardèrent encore un instant sur mon visage et je lui rendis son regard, dans l'attente de ce qu'elle allait dire ensuite. Je commençais à comprendre qu'il était impossible de prévoir ce qu'allait dire Miss Jean Culver, mais... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:51 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags :
19 septembre 2018

Nirliit *

"Je me sens coupable de mon pays riche, de ma famille unie, de mon éducation, j'ai besoin d'éteindre des feux et de sauver des enfants, j'ai besoin de faire quelque chose dans ce monde pourri, j'ai besoin de courir d'une bande de laissés-pour-compte à une autre, j'ai besoin sinon je pourrais m'asseoir et pleurer ou lancer des bombes. Quand ce n'est pas la misère du Nord, c'est celle du Sud, les visages des enfants inuits me suivent jusqu'en Haïti et tout se mélange, le créole et l'inutittut, la peau chocolat et les yeux bridés, le... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 18:39 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags : ,
06 septembre 2018

Révélation brutale

"Il l'avait crue quand elle avait affirmé qu'ils l'aimaient. Mais cet homme qu'ils aimaient n'existait pas. C'était un être imaginaire. S'ils connaissaient le vrai Olivier, ils le chasseraient de leur vie et probablement du village". Retour à Three Pines pour la 4e enquête de l'Inspecteur-Chef de la Sûreté du Québec, Armand Gamache, accompagné de son fidèle second, Beauvoir et de toute son équipe. Cette fois-ci, c'est le coeur du village qui est touché avec la découverte d'un corps chez Olivier, propriétaire de l'auberge où l'on... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:35 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,

04 septembre 2018

Les fantômes du vieux pays

"Elle prit une gorgée d'eau, puis appuya le verre froid contre son front. Ferma les yeux. C'était un long et pénible samedi après-midi. Après une nouvelle dispute, où il était question de vaisselle sale, Henry était parti se réfugier au travail. Leur lave-vaisselle couleur vert avocat des années soixante-dix avait finalement rendu l'âme cette semaine-là, et pas une fois Henry n'avait proposé de nettoyer la pile d'assiettes, de bols, de casseroles et de verres qui avait envahi l'évier et une bonne partie du plan de travail. Samuel... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:28 - - Commentaires [68] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 août 2018

Madame rêve

"A ses côtés, Paul, son compagnon, dort profondément. Claire se lève sans faire de bruit. Se dirige vers la chambre de Jules, son fils de deux ans.  Elle prend le temps de contempler son visage avant de déposer un baiser sur son crâne. Elle l'embrasse en ayant la désagréable impression de n'être qu'une figurante, ici, chez elle, une actrice de second plan, alors que, paradoxalement, elle tient l'un des premiers rôles dans le groupe de cosmétiques qui l'emploie. Elle pense à cela et son estomac se noue." Huit nouvelles, dont... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:11 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :
10 août 2018

Bonsoir, la rose

"Weina voulut savoir comment était un bel homme à l'époque. Avec un regard indulgent, Léna lui dit : "c'est l'homme que l'on aime que l'on trouve beau. Comment pourrait-il y avoir un critère unique ?". Weina persévéra en lui demandant si une femme comme elle, qui ne s'était pas mariée, était mise à l'écart. D'un air qui en disait long, Léna répliqua "Du moment que l'on ne se traite pas soi-même en paria, peu importe que le monde entier vous mette en quarantaine". Au vu de la couverture de ce roman, je pensais lire une histoire... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:36 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :
04 août 2018

Snjór

"L'atmosphère dans le poste de police était presque visqueuse. Et pas moyen d'imaginer ouvrir une fenêtre, avec le vent qui faisait claquer les bardeaux, une neige de plus en plus épaisse et des températures bien en dessous de zéro. Ari Thór avait mal dormi ces dernières nuits. La visite de l'intrus le hantait encore, et plus encore, la peur panique à l'idée de se réveiller en pleine nuit, incapable de respirer". Rien de tel qu'une canicule pour se plonger dans une enquête tout au nord de l'Islande, là où la température descend... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:47 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , ,