23 janvier 2021

Retour à Martha's Vineyard

"Voilà exactement, songe Lincoln, le genre de situation que redoutait Anna : livré à lui-même, il se retrouvait assis à côté d'un type bourré et belliqueux, dans un bar, à une heure du matin. Certaines personnes voient venir les problèmes, d'autres non, et il appartient à la seconde catégorie. Les lingettes ne sont pas la seule chose qu'il est incapable de prévoir". Le dernier roman de Richard Russo paru en France met en scène trois hommes sexagénaires qui reviennent sur l'île très touristique de Martha's Vineyard après une longue... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:36 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2021

Flétrissure

"Je suis allée en Pologne et j'ai fait des recherches. Malheureusement il n'existe plus aucun témoin. Ensuite je suis allé voir Schneider et Anita : toujours la même chanson ! Il fit une grimace de dégoût. Tous les trois ont joué les imbéciles, ces vieux nazis arrogants avec leur Heimatabend et leurs discours sentencieux. Je n'ai jamais pu les souffrir, aucun d'eux." L'histoire s'ouvre sur l'assassinat sordide d'un vieil homme, David Golberg, membre éminent de la communauté juive de Francfort, rescapé des camps. Qui pouvait en... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:31 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : ,
12 janvier 2021

Ce qu'il faut de nuit

  "Fus avait continué à parler doucement : "Crois-moi, les mecs sont aux côtés des ouvriers, il y a vingt ans vous auriez été ensemble. Ils s'en fichent pas mal de ce qui se dit à Paris, eux. C'est notre coin qui les intéresse, ils n'ont pas envie de le laisser crever. Ils se bougent. Ils en ont marre des conneries de l'Europe. Ils reçoivent de la tune de Paris qu'ils redistribuent dans le coin". L'histoire se déroule dans la région de Metz, survivant tant bien que mal après la désindustrialisation massive. Le père est agent... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:29 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :
08 janvier 2021

Petits secrets, grands mensonges

"Si Jane n'étais pas sortie ce soir-là, si elle n'avait pas bu ce troisième shooter de tequila, si elle avait dit "non merci" lorsqu'il s'était glissé sur le siège à côté d'elle, si elle avait passé la soirée à la maison, terminé sa licence de droit, trouvé un boulot, un mari, contracté un prêt, tout fait dans les règles, alors peut-être qu'un jour, elle aurait été une femme comme il faut, menant une vie comme il faut dans une maison comme il faut.Mais dans ce cas, Ziggy n'aurait pas été Ziggy". Je voulais une lecture divertissante... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:49 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : ,
05 janvier 2021

Préférer l'hiver

"Maman et moi vivions ici depuis un peu plus de trois ans quand nous avons reçu le coup de fil. Au milieu des pins, des chênes et des bouleaux, au bout de ce chemin sans issue que deux autres propriétés jalonnent. C'est elle qui m'avait proposé de nous installer ici. Et je n'étais pas contre. J'avais grandi dans cette forêt. Le lieu m'était familier et je savais que nous nous y sentirions en sécurité. Qu'il serait le bon endroit pour vivre à notre mesure". Deux femmes vivent recluses dans une cabane, au coeur de la forêt, éloignées... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 13:12 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags :
15 décembre 2020

Le déclin de l'empire Whiting

"Et voilà le truc, conclut Tick. Ce n'est pas parce que les choses arrivent progressivement qu'on est prêt à les vivre. Quand ça urge, l'esprit s'attend à toutes sortes de mouvements brusques, et on sait que la vitesse est un atout. La "lenteur" qui fonctionne sur un mode totalement différent, donne à tort l'impression d'avoir le temps de se préparer, ce qui occulte une réalité fondamentale, à savoir que les choses peuvent sembler particulièrement lentes, on sera toujours plus lent soi-même." Quatrième lecture de Richard Russo... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 10:15 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags :

09 décembre 2020

Les impatients

"Encore une chose, Reine, une innovation managériale. On réserve ici à tout opérationnel arrivant une singulière épreuve, vous allez voir c'est très ludique : présenter en trente slides sa quête pour le groupe. Exactement, sa quête. C'est inspiré du Tao, vous savez le jeu. Il s'agit d'exposer les origines de votre mission, pourquoi vous, vos armes et vos limites, vos historiques et votre objectif, vos projections. Merci de mettre des chiffres, des graphes, sinon c'est flou. Et des visuels, sinon, c'est chiant. Vous présenterez votre... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:37 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2020

Les orageuses

"Elles n'ont plus besoin d'expliquer. Plus besoin de redire que non, c'est pas comme un rhume, ça ne disparaît pas après quelques semaines avec du doliprane. Que oui, elles sont bien atteintes mais que non, ça ne résume pas toute leur vie. Quand elles s'étaient rencontrées, Mia avait trouvé ça étrange d'être aussi connectée à des inconnues. Et puis assez vite, elle avait compris la logique. On les poussait entre elles, c'était le reste du monde qui préférait qu'elles restent ensemble, que leurs histoires circulent en circuit fermé,... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:22 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :
25 novembre 2020

L'homme de la Saskatchewan

"C'est drôle à dire, mais je me sentais presque heureux. Chercher quelqu'un que l'on aime beaucoup, sans être pressé, il n'y a rien de plus réconfortant. Cette personne se trouve dans votre tête, elle est déjà avec vous, et plus le temps passe, plus vous devenez amoureux". C'est en lisant le billet d'Hélène que j'ai appris que Jacques Poulin avait repris deux personnages de Wolkswagen Blues, Jack l'écrivain et la Grande Sauterelle, dans un autre roman. Sitôt vu, sitôt acheté et j'ai retrouvé avec plaisir la plume de l'auteur et sa... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:05 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : ,
23 novembre 2020

Patagonie route 203

"Il frissonna en revoyant le jeune femme de près, au niveau du sol, dans ses vêtements qui moulaient son corps svelte, entourée de poupées en plastique, bouquets de fleurs artificielles, masques de carnaval, ballons de football, statue de la Vierge, vases, porte-photos avec paysages de montagne, bagues, colliers, bracelets fluorescents qui faisaient d'elle une déesse orientale vénérée sur son autel. Il y avait un contraste entre le visage pâle et son abondante chevelure ébène, comme deux forces se disputant le regard intense de ses... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:43 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :