51PMgPGeQYL

"A Prague, je suis toujours dans une brume bienheureuse, comme légèrement ivre, peut-être est-ce ce sentiment  qu'on éprouve après avoir fumé de l'herbe. Dans chaque petit café de Prague, il me semble que j'attends quelqu'un : tantôt Egon Kisch, un journaliste, un reporter sensationnel, disait-on, tantôt Max Brod, l'ami de Kafka, tantôt Milena Jesenska, ou Lenka Reiner, et bien d'autres".

Ce court roman commence par une petite annonce, passée par la narratrice, Tania "Guide pragoise, historienne de l'art connaissant plusieurs langues, écrivaine, conduira un petit groupe "sélect" dans divers coins de Tchéquie".

A sa grande surprise, elle est contactée par .. Alma Mahler qui souhaite visiter la ville de naissance de son mari, Gustav. Puis ce seront Lou Andréa Salomé, Nina Berberova et Irène Nemirovsky. L'auteure nous entraîne dans une rêverie pleine d'esprit, évocation d'une époque culturelle foisonnante, à jamais disparue.

Ces dames ont des caractères bien trempés, en faire un groupe harmonieux n'est pas gagné d'avance, des comptes se règlent, le passé est revu à l'aune de leurs déceptions et de leurs destins aux unes et aux autres. En filigrane se profilent les portraits des hommes qu'elles ont aimé, qui les ont souvent éclipsées, malgré leur talent.

Si vous n'avez pas encore fait connaissance de l'écriture de Tecia Werbowski, n'hésitez pas. Ses romans sont courts, mais l'écriture est d'une finesse et d'une élégance que l'on n'oublie pas. Un certain charme un peu désuet s'en dégage.

"Mes très chères, calmez-vous ! N'êtes-vous pas nées toutes deux au début du XXe siècle, l'une à Pétersbourg, l'autre à Kiev, vous, Nina, en 1901, et vous Irène, deux ans plus tard ? Vous êtes du même âge, toutes deux des écrivaines reconnues, des maîtresses femmes ...
- Bien sûr, en apparence, nous avons beaucoup en commun, coupa Irène, toutes deux venues de Russie, toutes deux émigrées. Des années durant, nous avons vécu en France, mais sans pouvoir obtenir la nationalité française. Que mes papiers n'aient pas été en règle, que je n'aie pas obtenu le statut de Française, cela a joué de façon décisive sur ma destinée tragique".

Sur le blog : Le mur entre nous

Objectif PAL 3

Tecia Werbowski - Rêveries pragoises - 92 pages
Traduit du polonais par Elisabeth Van Wilder
Editions Metropolis - 2009