518nuJpz4BL

"Faut que tu arrives à t'assurer que les choses sont faites comme y faut, Franck, disait-il. Moi, je crois pas que j'ai jamais été à l'aise avec le mot "Dieu", mais je crois que ça veut dire quelque chose tout ça. Faut que l'homme y sache ça d'une façon ou d'une autre. Donc j'me dis, qu'est-ce que j'en ai à faire ? Même si j'ai tort, y'a pire dans la vie que de prendre le temps de remercier le mystère pour le mystère".

J'ai vu passer un certain nombre de billets élogieux sur ce roman, mon attente était forte à son égard et je n'ai pas été déçue. L'histoire est lente mais dense, magistralement déroulée avec pour thèmes la transmission, la relation père-fils, le poids des origines.

Frankie est un garçon de 16 ans. Il a été élevé par un vieil homme, dans une ferme au Canada. Il a une relation épisodique avec son père biologique, un alcoolique incapable de l'accueillir correctement une fois de temps à autre. Il n'a jamais connu sa mère et ne sait rien d'elle.

Il s'avère que son père, Eldon, est très malade et sait sa mort prochaine. Il veut mourir comme un guerrier, dans un paysage précis, se rappelant qu'il a des origines indiennes. Frankie est d'abord réticent, il est en colère après son père et doute de sa capacité à résister au voyage, puis il finit par accepter.

L'état d'Eldon étant très dégradé, Frankie l'installe sur sa jument et lui marchera à côté. Eldon qui n'a jamais rien raconté à son fils veut profiter de ce dernier voyage pour lui confier les souvenirs qui ont empoisonné sa vie et l'ont rendu mauvais père, mauvais compagnon, mauvais ami, l'envie d'alcool envahissant tout.

La situation est assez inhabituelle puisque c'est le fils qui détient le savoir, est habitué à se débrouiller seul dans la nature et a une sagesse étonnante pour son âge. Le vieil homme l'a élevé avec des principes et en respectant ses origines indiennes.

Au cours du périple, le père se raconte peu à peu, avec difficulté, en terminant par évoquer la mère du garçon, enfin. Frankie passe par toutes les émotions, reproche à son père de ne pas lui avoir parlé avant, comprend parfois ce qui l'a motivé. Malgré tout, il veille au confort d'Eldon, angoissé à l'idée de ne pas parvenir au terme du voyage.

C'est une histoire magnifique, pleine d'humanité et de nuances, avec des descriptions de nature d'une grande beauté. 

Je signale que vient de sortir le dernier roman (inachevé) de l'auteur "Starlight" où l'on retrouve Frankie, devenu adulte.

Richard Wagamese est lui-même d'origine ojibwe. Il est décédé il y a deux ans, à l'âge 61 ans.

L'avis de Alex ClaudiaLucia Ingannmic Kathel Krol Luocine Sandrine etc ...

Objectif PAL 3

Richard Wagamese - Les étoiles s'éteignent à l'aube - 308 pages
Traduit de l'anglais par Christine Raguet
10/18 - 2018