CVT_Sombre-avec-moi_4372

"Laissez-moi souligner que ce n'était pas une guerre d'usure constante. En fait, je pense que les choses auraient été plus simples si ça l'avait été : j'aurais vu ce qu'il se passait vraiment et ne me serais pas fait aspirer par les sables mouvants. Mais juste au moment où je me demandais si je n'avais pas commis la plus grosse erreur de ma vie, il faisait quelque chose pour me rappeler pourquoi j'étais tombée amoureuse de lui. Et, bien sûr, j'étais vraiment déterminée à tout faire pour que ça marche, et donc susceptible de croire que c'était juste les aléas normaux de la vie".

Diana Kruger est une chirurgienne qui n'inspire guère la sympathie. Froide et manquant d'empathie, elle connaît un revers professionnel lorsque l'on découvre que c'est elle la blogueuse anonyme qui tire à boulets rouges sur ses collègues et leur comportement sexiste. Elle a eu le tort de s'attaquer aux informaticiens de son service qui se sont vengés en la jetant en pâture aux réseaux sociaux.

Le scandale l'a obligée à quitter un travail qu'elle aimait et à se retrouver dans un hôpital nettement moins prestigieux au nord de l'Ecosse où elle essaie de se faire oublier. C'est à ce moment de sa vie qu'elle rencontre Peter, un informaticien néanmoins charmant, qui l'apprivoise patiemment jusqu'à la convaincre de l'épouser. Quelques mois plus tard, la voiture de Peter chute au fond d'une rivière glaciale et son corps n'est pas retrouvé. Pour les enquêteurs, il est tentant de soupçonner cette veuve aux réactions troublantes.

Par ailleurs, la soeur de Peter charge un journaliste en disgrâce, Jack Parlabane, d'enquêter sur la disparition de son frère. Elle n'aime pas Diane, s'en méfie, et voudrait connaître la vérité sur cette mystérieuse disparition.

La narration est assurée à tour de rôle par Diana, la police et Jack, et autres personnages secondaires, ce qui nous permet de suivre différents points de vue. En fait, c'est l'histoire d'une manipulation compliquée et élaborée de longue date.

J'ai trouvé la progression de l'intrigue passionnante dans une première moitié du roman, j'avoue qu'après j'ai été lassée par une succession de rebondissements remettant constamment en cause ce qui avait précédé. Trop, c'est trop et j'ai commencé à décrocher un peu. Ceci dit, je n'avais pas vu venir le dénouement final. Il semblerait que Jack Parlabane, le journaliste, soit un personnage récurrent.

En résumé, un roman qui se lit agréablement, mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.

Merci aux Editions Metailié

Chris Brookmyre - Sombre avec moi - 495 pages
Traduit de l'anglais (Ecosse) par Céline Schwaller
Editions Métailié - 2019