51c+AaVbutL

"Ils franchirent le seuil et se retrouvèrent dans un couloir glacé. Ari Thór avait quelque réticence à explorer l'endroit, mais il ne pouvait pas se permettre de se montrer faible. Ce n'était qu'une maison, après tout, même si elle avait abrité deux évènement tragiques : la mort mystérieuse du jumeau et la tentative de meurtre d'un policier. Ari Thór pressa l'interrupteur du plafonnier : apparemment, il n'y avait plus d'électricité. Le contraire l'aurait étonné."

Je retrouve Ari Thór pour la troisième fois dans la ville de Siglufjördur, tout au nord de l'Islande. Il est maintenant en couple avec Kristin et a eu un petit garçon. Ari a la grippe, ce qui le met de méchante humeur. C'est son collègue, Herjólfur qui le remplace à la permanence. Suite à un appel, il se rend dans une maison isolée, à la sinistre réputation. Il se fait tirer dessus en s'approchant et est grièvement blessé.

Parallèlement, nous lisons ce qui semble être le journal d'un homme interné, enfermé là à la demande de son père après un accès de violence. Les deux intrigues se recouperont à la fin de l'enquête.

Rien de très nouveau dans cette histoire, où l'on retrouve un trafic de drogue, un maire aux secrets bien enfouis, des habitants liés par de vieilles querelles que l'on ne raconte pas aux nouveaux venus, surtout quand ils sont de la police. Mais j'aime cette ambiance nordique, où la nuit est quasi permanente, la météo perturbante, le froid glacial et l'humeur à l'avenant ..

Dans cette enquête, c'est la violence conjugale le thème central, cette violence exercée dans le secret des maisons et qui atteint tous les milieux.

Pour faire bonne mesure, Ari a des problèmes de couple. Il sent Kristin s'éloigner de lui sans comprendre pourquoi et trop pris par son enquête, il ne prend pas le temps d'en discuter vraiment.

Un polar qui ne me laissera pas un souvenir impérissable, mais qui a rempli sa fonction, me distraire après quelques lectures trop réalistes et trop rudes.

L'éditeur ne nous facilite pas la tâche en sortant les enquêtes dans le désordre. "Sótt" qui vient de paraître, est antérieur à celui-ci.

Décembre nordique

Ragnar Jónasson - Mörk - 285 pages
Traduit de la version anglaise, d'après l'islandais, par Philippe Reilly
Editions Points