51qEeethArL

"J'aime Morty. Et sa vie, qui est la sienne, pas la mienne, est une vie que ... qu'il me plaît de partager. Pas exactement de partager, mais ... j'aime vivre à ses côtés".

Voilà un roman qu'il est difficile de résumer tant les personnages et les époques se mélangent. J'ai d'ailleurs eu du mal à y entrer au début, un peu embrouillée par la narration. Heureusement, cette impression n'a pas duré et une fois familiarisée avec les principaux protagonistes, j'ai pris plaisir à remonter dans le temps et la trame de différentes histoires.

Le personnage central de ce roman est Morty Lear, un auteur jeunesse à succès. Il meurt bêtement en tombant d'un arbre, laissant son assistante Tommy seule et désemparée, d'autant plus perdue qu'il lui laisse non seulement sa maison, mais la gestion de toute son oeuvre. Elle ne se sent pas du tout prête à porter un tel fardeau.

L'héritage du grand homme attise quelques convoitises, ses dessins valent une fortune et un film sur sa vie est en cours de réalisation. Nick, l'acteur qui doit l'interpréter était sur le point de le rencontrer. Il va insister pour venir quand même, mettant Tommy dans tous ses états.

Tommy quant à elle, a sans le vouloir oublié de vivre sa vie, tout occupée au service de Morty. Elle veillait à tout et a fini par emménager dans la même maison pour être plus efficace. Morty était quelqu'un d'exigeant et de difficile à suivre. Elle croit tout connaître de celui qui était son patron, mais avec la visite de l'acteur, elle va se rendre compte que ce n'était peut-être pas le cas.

Ce sont les grandes lignes, mais le roman est bien plus complexe, avec des personnages en nombre développés et fouillés. La famille de Tommy, celle de Morty, de l'acteur, les péripéties au fil des années, Soren, l'amant infernal de Morty, Dany, le frère de Tommy, Meredith, responsable de musée prête à tout pour récupérer les premiers dessins de Morty etc ..

Les époques et les histoires s'entrecroisent, esquissant peu à peu le portrait d'un Morty pas forcément sympathique, mais qui visiblement séduisait son entourage. Il cachait des secrets pas très reluisants, bien enfouis sous sa notoriété. Le ton est souvent humoristique, moqueur sans avoir l'air d'y toucher.

Une lecture qui demande une certaine attention, captivante par ses ramifications et l'évolution de Tommy.

L'avis de Cathulu

Julia Glass - Une maison parmi les arbres - 464 pages
Traduit par Josette Chicheportiche
Gallmeister - 2018