30 octobre 2018

Les challenges

Je n'ai pas fait le point sur les challenges depuis un bon moment. J'ai laissé tomber ceux qui durent longtemps, au profit de mois thématiques. Sur la durée, je participe quand même au challenge Portugal chez Cristie. Pour l'instant, je n'ai lu qu'une BD, je peine à trouver un roman qui me retienne. J'ai réussi haut la main le challenge nordique de Margotte qui s'est terminé en Août (Margotte, où es-tu passée ?). 11 titres sur une année, je suis satisfaite. Je rempile côté nordique, mais seulement en décembre, chez Cryssilda. En... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:13 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags :

29 octobre 2018

Trois fois la fin du monde

"Et le miracle s'accomplit. La chatte grimpe sur ses genoux et s'assoit. Ce petit corps roux reste là, encore vibrant de crainte. Doucement, Joseph la caresse du plat de la main. Joseph sent alors une chaleur douce et profonde se répandre dans tout son corps. C'est un animal qui a dû souffrir de la vie sauvage, car il n'aura pas fallu longtemps pour qu'il prenne place sur les genoux d'un homme. Un animal affectueux. Ce dont il avait tellement besoin sans le savoir". Joseph Kamal, jeune homme plutôt gentil et naïf, se laisse... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:04 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2018

Bon dimanche

J'ai aimé cette reprise des corons par Juliette cette semaine, dans l'émission Boomerang de France-Inter. Qu'en pensez-vous ?
Posté par aifelle1 à 06:27 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :
25 octobre 2018

La papeterie Tsubaki

"Malgré le nombre de commandes qu'elle avait honorées en tant qu'écrivain public, l'Aînée ne s'était jamais perdue de vue. Jusqu'à sa mort, elle avait été elle-même. Et maintenant que son corps avait disparu, elle continuait à vivre dans les calligraphies qu'elle avait laissées. Son âme les habitait. C'était ça, l'essence de l'écriture". Après plusieurs années à l'étranger, Hatoko, jeune fille de 25 ans, revient à Kamakura pour reprendre la papeterie de sa grand-mère. Elles étaient brouillées et ne s'étaient pas revues depuis... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:35 - - Commentaires [60] - Permalien [#]
Tags :
23 octobre 2018

Les oubliés de Prémontré

L'histoire de cette BD se déroule pendant la première guerre mondiale. L'asile de Prémontré se situe dans l'Aisne, à proximité de Soissons. Il accueille 1300 malades. En 1914, à l'approche des troupes allemandes, le directeur et le médecin-chef prennent la fuite. Quelques employés restent, dont l'économe, André Letombe, qui prend les choses en mains et va essayer coûte que coûte de nourrir et de maintenir en vie les patients, perdus et abandonnés. Mais nous sommes dans une fiction, pas dans un document. Nous suivons donc pour... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:27 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags :
21 octobre 2018

Bon dimanche

Posté par aifelle1 à 06:17 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :

20 octobre 2018

La photo du jour

"Throne" de l'artiste Japonais Kohei Nawa - Le LouvreDes détails sur l'oeuvre ici
Posté par aifelle1 à 07:03 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :
15 octobre 2018

L'écart

"Je suis de moins en moins saisie  par l'envie dévorante de boire, mais elle continue de m'envahir par moments. Un matin, tandis que je roule vers Kirkwall aux premières heures du jour sous un ciel magnifique, seule sur la route, en écoutant de la trance euphorique, j'ai l'impression d'être la reine des Orcades. Puis, brusquement, je me damnerais pour une bouteille de vin. Par chance, il n'y a aucune boutique ouverte vingt-quatre heures sur vingt-quatre à Mainland". S'il est mentionné roman sur ce titre de la rentrée, il... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 08:58 - - Commentaires [54] - Permalien [#]
Tags :
14 octobre 2018

Bon dimanche

Posté par aifelle1 à 06:52 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags :
10 octobre 2018

Une vie entière

"La plupart du temps Egger se taisait pendant les courses. "C'lui qui l'ouvre, l'a les yeux qui s'ferment", avait coutume de dire Thomas Mattl, Egger partageait cet avis. Au lieu de parler, il préférait écouter les gens, dont les bavardages essoufflés l'initiaient aux mystères de destinées et d'opinions étrangères. Manifestement, les gens venaient chercher dans les montagnes quelque chose qu'ils croyaient avoir perdu ils ne savaient quand, longtemps auparavant. Il ne comprit jamais de quoi il s'agissait exactement, mais, les années... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:04 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : ,