Défense de tuer

"Ils se fixèrent rendez-vous, mais avant de partir, Gamache réunit son équipe. C'était l'heure du thé et ses collaborateurs tenaient en équilibre dans leurs mains de délicates tasses et soucoupes en porcelaine et de petites assiettes avec napperons en dentelle. Sur la table devant eux se trouvaient des notes sur le meurtre et des sandwichs aux concombres sans croûte, des listes de suspects et des éclairs, des indices et des petits-fours".

Cinquième enquête de l'Inspecteur-Chef Gamache, la seule qui ne se déroule pas dans le charmant village de Three Pines. Il n'est pas loin cependant, puisque nous retrouvons Clara et Peter, deux de ses habitants. Mais je vais trop vite.

Gamache est en vacances au Manoir Bellechasse, lieu splendide au bord d'un lac, havre de luxe et de paix, loin des soucis habituels. L'Inspecteur-Chef est là pour célébrer le trente cinquième-anniversaire de son mariage avec la patiente et compréhensive Reine-Marie.

L'endroit est un peu terni par une réunion de famille, celle des Morrow, Canadiens Anglais, dont certains membres ne se sont pas vus depuis longtemps. Hautains et méprisants, habitués à être servis, ils troublent la paix du lieu, malgré la bonne volonté et le professionnalisme du personnel. Ils se détestent cordialement entre eux, les vieux conflits sont à fleur de peau.

C'est alors qu'arrivent Clara et Peter, les vieux amis de Gamache. Il s'avère que Peter est un rejeton de cette détestable famille. Il s'en est éloigné le plus possible, sans avoir totalement rompu. Et sous le nez de l'Inspecteur-Chef un crime a lieu au sein de la famille. Qui a pu tuer la victime, écrasée par une statue et pas n'importe laquelle ?

Comme d'habitude, l'intérêt de l'intrigue est surtout niché dans les rapports psychologiques entre les uns et les autres. Avec finesse, Gamacha les explorent minutieusement, d'autant plus que cette fois-ci Peter est impliqué et suspect, comme les autres.

La vie privée de Gamache n'est pas à la l'abri des secousses non plus. Nous en apprenons plus sur son père et une dispute s'envenime avec son propre fils. Le presque parfait Gamache y montre les limites de sa compréhension et son enlisement dans le passé.

Mon intérêt pour cette série ne faiblit pas et j'ai hâte de retrouver Gamache pour la sixième enquête.

L'avis de Alex Claudia-Lucia Hélène

Louise Penny - Défense de tuer - 512 pages
Traduit de l'anglais par Claire et Louise Chabalier
Babel noir - 2015