Ouvre les yeux

"Pendant un moment tu la trouveras différente, comme si toutes ces années et tous ces conflits n'avaient pas eu lieu. Comme si au fond, un instant seulement, tu avais l'impression d'être toujours le même et qu'elle était, elle aussi, toujours la même".

Luigi et Francesca se sont beaucoup aimés ; ils ont partagé de magnifiques années, ont eu un fils, Giulio, puis le désamour s'est installé peu à peu, jusqu'à la séparation. Luigi vit dorénavant avec Anna et plus tard Francesca avec Franco.

Giulio ne s'est jamais vraiment exprimé sur la séparation de ses parents, il paraît s'adapter, mais ne s'en est en réalité jamais remis.

Quel évènement pousse Luigi et Francesca à refaire ensemble une ascension dans les Dolomites dont ils gardent un merveilleux souvenir ? Pendant leur vie commune, ils étaient passionnés de randonnées et y ont emmené rapidement Giulio.

Encore un roman sobre et délicat, qui évoque avec pudeur un drame et la recherche d'apaisement qui en découle.

Luigi, le narrateur, fait des allers-retours entre passé et présent, tissant pour nous le lien entre eux, détaillant la gamme de sentiments qui le traverse, la culpabilité qu'il ressent et la nécessité d'un acte symbolique.

Les montagnes italiennes tiennent une place importante dans l'histoire, recontacter la nature brute, éprouver le corps vieilli, retrouver les sensations du passé, va aider le couple à atteindre une certaine paix.

Encore une belle découverte en littérature italienne.

L'avis du Petit Carré Jaune et de Zazy

Objectif PAL 3

Matteo Righetto - Ouvre les yeux - 175 pages
Traduit de l'italien par Anne-Laure Gonin-Marquer
La Dernière Goutte - 2017