9782362792458

"Elle se rappelait l'arrivée dans la capitale comme si c'était hier : la soirée était avancée et malgré cela, il faisait très clair. Elle s'était arrêtée, interdite, ne sachant comment définir l'atmosphère créée par cette lumière pâle, irréelle, d'un gris perle, éclairant les constructions de tous les côtés à la fois, sans ombre aucune. La ville de Saint-Pétersbourg lui offrait le meilleur d'elle-même, sa magie de l'été comme nulle part ailleurs. Elle prit cela comme un cadeau de bienvenue et en fut heureuse."

Premier roman, "Pays provisoire" nous emmène de Paris à Saint-Pétersbourg, puis de Saint-Pétersbourg en Suède, via l'Angleterre et l'Ecosse pendant la première guerre mondiale.

Amélie Servoz est originaire de Savoie, ses parents sont plumassiers à Paris et elle suit naturellement leurs traces, mais elle est ambitieuse et veut surtout créer des chapeaux. Travailleuse et douée, elle y parvient et devient une des meilleures ouvrières. Le rêve serait bien sûr de devenir sa propre patronne, aussi n'hésite-t'elle pas longtemps quand la propriétaire française d'une boutique de Saint-Pétersbourg lui propose de prendre sa suite. Il n'était pas rare à l'époque que de jeunes Françaises partent en Russie, l'aristocratie et la grande bourgoisie parlaient français et raffolaient de tout ce qui venait de France.

Elle part donc en 1910 à Saint-Petersbourg et va vivre sept belles années avant que les évènements de 1917 l'obligent à fuir en abandonnant tout ce qu'elle avait construit.

J'ai lu ce roman entre Noël et le jour de l'an et c'était vraiment la lecture parfaite pour cette période ; divertissante, agréable, pleine de verve et de péripéties. J'ai aimé les descriptions du travail de plumassière, l'élaboration d'un chapeau, son harmonisation avec les différentes tenues de la journée, le Paris de l'époque, tout est vivant et semble coloré.

J'ai aimé aussi l'atmosphère très différente de Saint-Pétersbourg, l'acclimation d'Amélie, il ne faut pas oublier qu'elle travaille avec des classes très favorisées et sa vie est celle d'une citadine profitant des plaisirs de la ville et de sa beauté. L'histoire s'emballe quand commence les premiers troubles, il faut reconnaître qu'Amélie n'y comprend d'abord pas grand chose, avant que les évènements ne l'obligent à s'y intéresser de plus près.

Je déplore souvent le manque de vraie fiction dans les romans actuels, là j'ai été servie, Amélie est une jolie jeune femme, élégante de surcroît,  qui ne laisse pas les hommes indifférents. Ils lui seront d'un grand secours lors de sa fuite dans des conditions dangereuses, d'abord à cause des bolcheviks, ensuite à cause de la guerre en Europe. Elle va saisir à ce moment-là à quel point la guerre a bouleversé la vie de tout le monde. L'amour va s'immiscer dans ce voyage périlleux, mais chut, je vais vous laisser le plaisir de la découverte.

Il y a un mélange de légèreté et de gravité dans ce roman, plutôt réussi et je n'ai pas boudé mon plaisir.

Merci aux Editions Alma

Fanny Tonnelier - Pays provisoire - 245 pages
Alma Editeur - 2018