2118-Tenenbaum-Les%20Harmoniques"Pour Keila, ce mot résonne toujours étrangement. la mort a ses professionnels, comme ceux qui ont enlevé Nayla, leur oncle et leur tante. Extraites des décombres, les victimes du jour avaient des corps et des blessures. On les identifiait, on prévenait les familles. Les victimes qu'elle porte en elle n'ont ni blessures ni corps, ce sont, sans statut et sans substance, des victimes de l'air, des victimes absentes, des disparus".

Le roman commence à Venise, un homme attend sous la pluie. Une femme descend du vaporetto et il va l'accompagner au Danieli. Il faudra attendre le dernier chapitre pour savoir qui est ce couple et ce qu'il fait à Venise.

Entretemps, nous aurons suivi les personnages en Argentine, à Paris, en Espagne, au gré des évènements et des époques. Vingt ans plus tôt, Keïla et Pierre se rencontrent fortuitement à Buenos-Aires. Tout de suite ils s'entendent à merveille. Keila est comédienne, sa vie est assombrie par la disparition de sa soeur jumelle, pendant la dictature, jamais retrouvée. Pierre, Français, est mathématicien, perdu dans les abstractions et moins à l'aise dans les relations humaines.

Ils saisissent que des rencontres de ce genre sont l'exception, précieuses et à préserver à tout prix. Mais la vie s'entend à mettre des obstacles aux plus belles histoires et un attentat dont ils seront témoins l'un et l'autre les séparera. Sauront-ils se rejoindre un jour ?

J'ai vite été ferrée par l'atmosphère de ce roman, la délicatesse avec laquelle les personnages sont dépeints, la pudeur des sentiments et leur constance. Il est question d'histoires d'amour et d'amitié indéfectibles, au delà du temps et des océans.

Il y a Keïla et son profond chagrin de ne rien savoir de sa soeur, Pierre dominé par son amour des chiffres, mais aussi Samuel, l'ami fidèle de Pierre, journaliste scientifique et Belen, toujours là pour Keila. Ils vont se croiser, se soutenir, se manquer ..

La plume est poétique, la narration fait monter crescendo l'intérêt pour les protagonistes et le final est extrêment réussi. L'histoire de l'Argentine est harmonieusement mêlée à celle des personnages. Une belle surprise de la rentrée de janvier et un des meilleurs romans de l'auteur.

J'en profite pour signaler que "L'ordre des jours" vient de sortir en poche.

L'avis de Lily

Merci aux Editions de l'Aube

Gérald Tenenbaum - Les harmoniques - 218 pages
Les Editions de l'Aube - 2017