09 décembre 2016

Le fils de mille hommes

"Dans la frise du canapé aucun des trois ne bougea. Ils ne se touchaient pas et ne se regardaient pas. Leurs regards se perdaient sur le plancher, ils avaient l'air de gamins ne sachant pas quoi faire, ou de citoyens anxieux dans une salle d'attente. Le gouvernement disposait peut-être d'une administration pour ces choses-là, un service de discernement. Isaura pensait que si l'on n'avait pas inventé de messes pour les célibataires, qu'au moins l'on inventât un service pour les embarrassés. Un endroit à la mairie où les uns et les... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 06:21 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags :