Neverhome"Le fait de rester debout en ligne dans votre uniforme bleu vif, le visage répugnant et la tête grouillant de poux, à compter les morts accumulés parmi vos connaissances tout en vous faisant tirer dessus sans arrêt, ça change votre façon de voir les choses".

Il est dit que je ne terminerai pas l'année sans un gros coup de coeur de la rentrée littéraire, enfin. Le genre qui vous emporte, vous fait vibrer, vous fait tourner les pages sans vous soucier d'avoir faim ou sommeil (j'exagère à peine).

Constance vit dans la ferme qu'elle a héritée de sa mère, en compagnie de son mari bien-aimé Bartholomew. Quand la guerre de secession éclate, elle décide d'aller combattre à sa place, elle est plus forte que lui et se débrouille mieux avec un fusil. Elle dissimule donc son état de femme, met des pantalons et prend la route.

Un chapeau bien enfoncé sur les oreilles, elle se fait appeler Ash Thompson et rejoint les troupes de l'Union. Marches forcées, batailles meurtrières, blessure, capture, rien ne lui sera épargné. Alors comment vous dire .. d'abord c'est très bien écrit, il y a une certaine poésie dans l'attitude de Constance, malgré ce qu'elle fait et ce qu'elle endure. Il y a surtout l'amour de Bartholomew, le doux Bartholomew qui l'attend là-bas dans l'Indiana et avec qui elle va pouvoir former une famille. Les lettres qu'ils échangent l'aident à tenir dans le bourbier ambiant.

Au fil des mois, elle s'enfonce dans la violence, violence donnée, violence reçue, les épisodes plus traumatisants les uns que les autres se succèdent. Peu à peu, l'envie de rentrer chez elle s'impose, retrouver la nature, le calme, ses habits de femme. Elle tient des dialogues imaginaires avec sa mère disparue, son sommeil est hanté par de mauvais rêves. Il faut dire qu'elle ne fait pas que de bonnes rencontres, sur le chemin du retour les hommes et les femmes lui montrent de quoi ils sont capables dans ce monde où il n'y a plus de repères.

Parallèlement, la lumière se fait tout au long du récit sur ce qui est arrivé à la mère de Constance et ce qui a fondé sans doute son engagement. "Ta peur te trouvera toi aussi un jour, ma fille. Elle viendra te débusquer et jouera de sa ruse pour te froisser le coeur".

C'est un roman qui, par certains aspects, m'a rappelé Wilderness, dans les scènes de batailles et la forte présence de tous les personnages.

Une lecture bien plus riche que ce que je peux vous en dire. A découvrir absolument.

"Dans une autre vie, Bartholomew aurait pu monter sur scène. Voilà qui aurait été une vie pour lui. Cette manière qu'avait sa voix de lui sortir de la gorge en bouillonnant, et que ses bras et ses jambes avaient envie de bouger. N'empêche, on n'a qu'une vie, et je ne l'ai jamais entendu en réclamer une autre. Sauf bien sûr quand on s'est rencontrés et qu'il a réclamé une vie avec moi dedans".

Les avis tous unanimes de Anne Ariane Dasola Kathel Ptit Lapin Theoma

Non challenge des pépites de l'année

Grand Prix de Littéature Américaine 2015

 

Challenge Asphodèle

 Lair Hunt - Neverhome - 258 pages
Traduit de l'américain par Anne-Laure Tissot
Actes Sud - 2015