Noces de neige"Les évènements racinent profond en nous, c'est tout un souterrain qui se développe avec le temps. Notre existence est façonnée par ce que nous avons vécu, par les évènements qui nous ont portés, construits, ou défaits à jamais. Un fait qui paraît anodin peut se répercuter à l'infini, comme les ondes concentriques se propagent à la surface, bien après que la pierre jetée dans le lac a disparu".

Deux récits croisés dans ce roman et deux époques. L'histoire d'Anna, jeune aristocrate russe, en 1881 et celle d'Irina, en 2012. Le point commun, un voyage en train Nice-Moscou pour Anna, Moscou-Nice pour Irina.

Anna est heureuse de quitter Nice où sa famille passe l'hiver en fêtes et réjouissances diverses. C'est un monde qui la laisse indifférente, elle qui est seulement passionnée d'équitation et s'est enflammée pour un jeune officier russe, Dimitri, qu'elle brûle de rejoindre au plus vite à Moscou. Anna est une jeune femme très seule, méprisée par sa mère à cause de son manque de beauté. La discrète attention de son père ne suffit pas à lui insuffler un peu de réconfort.

Irina quant à elle vit chichement dans la Russie des années 2000 et comme tant d'autres, elle s'est tournée vers un site où des messieurs au profil plus ou moins trafiqué cherchent de jeunes beautés slaves. Jeu de dupes qui n'abuse pas complètement Irina, mais elle a besoin d'un nouveau départ et s'est laissée convaincre par Enzo de le rejoindre à Nice, anxieuse à l'idée de ce qu'elle va vraiment trouver au terme du voyage.

Après l'excellent "Le dernier gardien d'Ellis Island", je craignais la déception. Il n'en fut rien. L'histoire démarre doucement, dans les bercements du train, hors du temps, traversant une Europe bien différente à un siècle de distance. Cocon luxueux pour l'une, terrain incertain et troublant pour l'autre.

La tension monte peu à peu, l'histoire prend une tournure dramatique pour Anna. J'ai été plus sensible à son destin qu'à celui d'Irina, même si le périple de celle-ci m'a également touchée. A la fin du roman, une boucle est bouclée avec maëstria. Contrairement à certaines lectrices, j'ai aimé cet emboîtement entre deux destins féminins si dissembables, aux ramifications plus complexes qu'il n'y paraît au départ.

Un bon moment de lecture, une belle plume et de la subtilité.

Merci Asphodèle

L'avis de Blablamania Clara Galéa Le Petit Carré Jaune Maryline

Gaëlle Josse - Noces de neige - 123 pages
J'ai Lu - 2014