Depuis quarante ans, le photographe Sebastiao Salgado parcourt les continents sur les traces d'une humanité en pleine mutation. Alors qu'il a témoigné des évènements majeurs qui ont marqué notre histoire récente : conflits internationaux, famine, exode ... il se lance à présent à la découverte de territoires vierges aux paysages grandioses, à la rencontre d'une faune et d'une flore sauvages dans un gigantesque projet photographique, hommage à la beauté de la planète. Sa vie et son travail nous sont révélés par les regards croisés de son fils, Juliano, qui l'a accompagné dans ses derniers périples et de Wim Wenders, lui-même photographe (synopsis).

L'an dernier, je suis allée voir l'exposition "Genesis" à la Maison Européenne de la Photographie, je ne pouvais donc pas manquer ce documentaire de Wim Wenders sur le photographe Sebastiao Salgado. Le film retrace son parcours depuis le Brésil où il est né, sa lutte sous la dictature et l'exil qui a suivi, en France. Puis ses débuts dans la photographie, grâce au soutien inconditionnel de sa femme.

473568_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Si l'on ne sait rien du photographe, ce film est une bonne entrée en matière puisqu'il reprend ses reportages les plus importants en explicitant sa vision du monde. J'ai été rapidement prise par la force des clichés et la beauté des paysages. Sebastiao Salgado s'est retrouvé sur les points chauds de la planète, famine, guerre, c'set toujours l'humain pris dans la tourmente qui l'intéresse. Le photographe exprime à quel point il était laminé après son retour du Rwanda, trop d'horreurs accumulées, trop de malheurs. C'est le retour sur sa terre du Brésil qui va le sauver. Sa femme a entrepris de replanter des arbres sur la ferme familiale, devenue une terre nue. Sa renaissance va aller de pair avec la renaissance de la forêt, d'où l'idée de photographier maintenant les beautés de la planète plutôt que ses destructions.

524335_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

C'est un bon documentaire, qui pour moi a été un complément intéressant à l'exposition "Genesis" ; j'ai juste été gênée par le débit monotone de Wim Wenders qui commente régulièrement les images et sa collaboration avec le photographe et qui fait parfois barrage à l'émotion ressentie devant certains clichés.

469339_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Pour aller plus loin : Carnet nomade, avec une interview de Juliano Ribeiro Salgado

Film franco-brésilien - Octobre 2014
Réalisateurs : Wim Wenders - Juliano Ribeiro Salgado