27 janvier 2014

Le joli mois de mai

"Qu'est-ce que c'est bête de penser que c'est les enfants qui ont besoin de serrer quelque chose de doux et de chaud dans leurs bras quand vient la nuit". Monsieur Louis vient de mourir, une balle dans la gorge qu'il s'est logée lui-même. Aimé, le narrateur, homme à tout faire, continue à prendre soin de la grande propriété, terres et maison et attends cinq invités, tous des chasseurs, familiers de Monsieur Louis. L'auteur nous balade d'abord gentiment en compagnie d'Aimé, dont on se demande s'il est simplet, ou s'il... [Lire la suite]
Posté par aifelle1 à 07:00 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags :