03 septembre 2013

Le poète

Je prendrai dans ma main gaucheUne poignée de merEt dans ma main droiteUne poignée de terre.E puis je joindrai mes deux mainsComme pour une prièreEt de cette poignée de boueJe lancerai dans le cielUne planète nouvelleVêtue de quatre saisonsEt pourvue de gravitéPour retenir la maisonQue j'y rêve d'habiter.Une ville. Un réverbère.Un lac. Un poisson rouge.Un arbre et à peineUn oiseau.Car une telle planèteNe tournera que le tempsDe donner à l'UniversLa pesanteur d'un instant.Gilles Vigneault.
Posté par aifelle1 à 06:55 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : ,