L'île des beaux lendemains"Jacqueline tenta de se reprendre, d'identifier ce qui la clouait ici et de s'en débarrasser grâce à des pensées plus gaies. Mais elle rencontra ce qui se passait en elle, et ce fut le choc. Quand, au moment de souffler ses bougies, elle avait perdu le temps d'un battement de cils la mesure de sa vie, elle avait réalisé dans un éclair de conscience fulgurant qu'elle s'était trompée d'existence".

Jacqueline et Marcel, Renée et Paul, deux couples amis et voisins de longue date "trois cents ans à ceux quatre", viennent de fêter l'anniversaire de Jacqueline, 73 ans, et tout devrait aller pour le mieux. C'est sans compter sur la fantaisie des papillons et des vents, prêts à nous raconter une autre histoire.

Jacqueline va ressentir un brusque désir de retrouver une cousine perdue de vue depuis cinquante ans, Nane. Et la voilà partie vers l'île d'Yeu où elle est censée habiter, plaquant là un Marcel tout déboussolé et n'y comprenant pas grand-chose. D'ailleurs, Jacqueline comprend-t'elle quelque chose elle-même à ce qui lui arrive, si ce n'est qu'elle voudrait retourner à ses 17 ans, année où sa vie a bifurqué définitivement.

Définitivement .. c'est vite dit .. après tout .. il n'est jamais trop tard pour renouer avec ses rêves. Mais comme la vie n'est pas si simple, il y aura des tours et des détours, des secrets enfouis, des apparences pulvérisées. Personne ne sortira tout-à-fait indemne de l'aventure. On peut compter sur l'auteur pour nous brosser des personnages à la fois tendres, graves ou légers, pas ramollis par l'âge et capable encore de brillants feux d'artifice.

Marcel, laissé à lui-même, va en profiter pour réaliser un vieux projet, remonter la Loire à la nage, du Mont-Gerbier-de-Jonc, à l'île d'Yeu évidemment. Inutile de vous dire qu'il va en voir de rudes. Et Paul le voisin, l'oeil vissé à ses télescopes, la tête dans les étoiles, cherchant encore et encore à apercevoir une super-nova, que cache-t'il donc derrière son apparente solidité ?

Nane, la cousine chez qui Jacqueline s'est précipitée sans réfléchir saura lui laisser le temps de faire le tri dans ses sentiments. Sa gouaille et son franc-parler sont réjouissants et ramènent souvent sa cousine à l'essentiel. Même si nous ne sommes peut-être pas tout-à-fait dans un monde réaliste, il n'y a pas de mièvrerie dans cette histoire et pourquoi se refuserait-on un moment de rêve et de poésie, je vous le demande ?

"C'est bien simple, enchaîna Nane. Tous ceux qui ne savent pas ce qu'ils cherchent, ils viennent le trouver chez moi. Y en a même qui y ont trouvé la foi. Ils ont dû chercher dans les coins où je vais pas."

Décidément, après "l'avant dernière chance" il se confirme que j'aime beaucoup le regard de l'auteur sur la vieillesse.

Merci à Caroline Vermalle et aux Editions Belfond

L'avis de Clara Keisha Lystig Saxaoul

              Challenge Lystig       Challenge breton

Caroline Vermalle - "L'île des beaux lendemains - 252 pages
Editions Belfond - 252 pages