affiche_VG_Hiroshige_660

J'avais l'intention de faire un billet sur l'exposition Van Gogh-Hiroshige visitée cette semaine, mais je ne trouve pas de reproductions à la hauteur de ce que j'ai vu. Voici donc une vidéo de présentation qui résume l'esprit de l'exposition.


Visite virtuelle : Van Gogh et Hiroshige à la... par FranceInfo

"Tout a été dit sur la fragilité psychologique de Van Gogh , sur ses troubles bipolaires, sa schizophrénie et sur ses crises de délire accompagnées d'hallucinations, ainsi que sur leurs conséquences directes sur son oeuvre et sa manière de voir le monde. Mais il est légitime de se demander si l'analyse de ses troubles graves mise en relation avec l'analyse de ses oeuvres n'a pas finalement fait oublier l'essentiel.

Une approche plus traditionnelle de son oeuvre permet de constater avant tout que ses références vont se tourner vers un art qui est le contraire de celui qu'il a produit : celui de Hiroshige. Un art dont toute la philosophie repose sur la solidité, la composition, la sérénité, le voyage et la paix intérieure" (présentation Pinacothèque).

Deux expositions, présentées dans deux lieux différents, une quarantaine d'oeuvres pour Van Gogh, dessins et peintures, deux cent estampes environ côté Hiroshige. Les tableaux de Van Gogh sont très bien présentés, avec une explication détaillée à côté des estampes d'Hiroshige qui ont inspiré l'artiste. Je dois dire que si pour certains tableaux, la comparaison est limpide, pour d'autres c'est moins évident, mais je n'ai pas un oeil de spécialiste.

Le jardin de l'asile Saint-Rémy

Le jardin de l'asile Saint-Rémy

Je n'ai pas eu l'occasion jusqu'ici de voir autant de toiles de Van Gogh réunies et j'ai été enchantée par celles qui sont ici, surtout des paysages, venant essentiellement du musée Kröller-Müller d'Otterlo.

Van Gogh 1

J'ai vu les deux expositions à la suite, je l'ai un peu regretté, les estampes d'Hiroshige sont nombreuses, demandent de l'attention et du temps, peut-être aurais-je dû la réserver pour une autre visite. En tout cas, c'est facile de comprendre à quel point elles ont pu fasciner les peintres occidentaux quand ils les ont découvertes. Personnellement, j'ai préféré les paysages de neige, immaculés. J'ajoute que j'y suis allée un matin de semaine, à ma grande surprise, il n'y avait même pas de file d'attente (ils sont tous au Grand Palais !).

hiroshige-kambara

800px-Hiroshige_le_Lac_d'Hakone

Vous avez jusqu'au 17 Mars 2013 pour voir ces expositions remarquables. Les détails pratiques sur le site de la Pinacothèque ici.

Un article d'Artimeless

"Si on étudie l'art japonais, alors on voit un homme incontestablement sage et philosophe et intelligent qui passe son temps - à quoi - à étudier la distance de la terre à la lune - non, à étudier la politique de Bismarck - non, il étudie un seul brin d'herbe. Mais ce brin d'herbe lui porte à dessiner toutes les plantes - ensuite les saisons, les grands aspects des paysages, enfin les animaux, puis la figure humaine. Il passe ainsi sa vie, et la vie est trop courte, à faire le tout." (Vincent Van Gogh à Theo Van Gogh, Arles, 23 ou 24 Septembre 1888