L'homme inquiet"Enfin il redescendit du toit et partit se promener avec Jussi. Une promenade qui ressemblait bien plutôt à une fuite. Il avait fini par se raisonner. Il était celui qu'il était. Un homme compétent dans son travail, et même un peu plus que ça. Toute sa vie, il s'était efforcé de faire partie des forces positives à l'oeuvre dans le monde et s'il n'y avait pas réussi, eh bien, il n'était pas le seul. Que pouvait-on faire, en tant qu'être humain, sinon s'efforcer ?".

C'est la dernière enquête de Kurt Wallander. Il a 60 ans, la retraite l'attend, ses vieux collègues partent un à un. Linda vient d'avoir une petite fille, Klara, avec Hans, un brillant trader. Le père de celui-ci, Hakan Van Eke, ancien officier de marine disparaît au cours de sa promenade matinale. Rien ne laissait prévoir un tel évènement et Linda réclame l'aide de son père, en parallèle à l'enquête officielle. Peu de temps après, c'est Louise, la mère de Hans, qui disparaît à son tour.

Les investigations de Wallander vont se dérouler lentement, en plein brouillard pour lui, si peu au fait de l'histoire de son pays. Seule certitude, les disparitions trouvent leur source en pleine guerre froide, lorsque les sous-marins soviétiques faisaient des incursions dans les eaux territoriales suédoises. Patiemment, il va dénouer tous les fils jusqu'à un final peu orthodoxe, à la Wallander.

Si j'ai été très intéressée par les méandres de l'enquête et la position de la Suède depuis la deuxième guerre mondiale, l'essentiel du roman n'est pas là. Je me sentais frustrée de ne pas avoir les états d'âme de Wallander dans l'épisode précédent, là, j'ai été comblée. Pour son adieu au commissaire, l'auteur prend le temps de nous exposer toutes ses inquiétudes quant à l'avenir, la vieillesse, la décrépitude du corps, la mort. L'entourage de Wallander se délite, il y a des départs, des décès et par dessous tout il y a sa terreur devant les trous de mémoire qui surgissent depuis quelque temps, lui rappelant son père, atteint d'Alzeimer dans ses dernières années. Il fait une sorte de bilan de sa vie, les femmes qu'il a aimées, les erreurs qu'il a commises et ce qui lui reste : Linda sa fille, et Klara sa petite-fille, la seule à le mettre en joie.

Un excellent dernier volume, que j'ai dévoré avec gourmandise, avec le sentiment qu'il n'y en aurait pas d'autre et que la boucle était bouclée. Ce n'est pas tout-à-fait vrai, puisque vient de sortir "Wallander avant Wallander". Je vais attendre un peu, l'idée de retrouver Kurt tout jeune flic me déstabilise légèrement.

En tout cas, le challenge que je m'étais fixé à moi-même est réussi, j'ai lu l'intégralité de la série en 2012.

L'avis de Antigone Cathulu Claudia Lucia Hélène Kathel Lystig Yv

Logo 4

Henning Mankell - L'homme inquiet - 552 pages
Seuil - 2010