Le guerrier solitaire"Eté 1994, la petite ville d'Ystad somnole sous la chaleur. Rivés devant leurs postes de télévision, tous les Suédois suivent la Coupe du monde de football. Mais, alors que l'inspecteur Wallander se prépare à partir en vacances, une jeune fille s'immole par le feu dans un champ de colza. Le lendemain, un ancien ministre est tué à coups de hache. Une série de meurtres d'une sauvagerie terrifiante se déclenche.
La police d'Ystad, menée par Kurt Wallander, entame une course contre la montre haletante pour arrêter le tueur avant qu'il ne frappe à nouveau. Mais quel lien y a-t'il entre un ancien ministre à la retraite, un riche marchand d'art et un minable truand ? Pourquoi les victimes sont-elles scalpées ? Et qui est cette jeune fille qui s'est suicidée ? A-t'elle un rapport avec les meurtres ?" (Présentation de l'éditeur).

Une nouvelle enquête de Wallander qui se lit facilement, en tournant les pages de plus en plus vite, même si j'ai trouvé pas mal d'invraisemblances dans le déroulement des évènements et dans les situations évoquées, tant du côté du meurtrier que de l'inspecteur. Toutes les questions trouveront leurs réponses, il suffit d'être patiente. Entre dirigeants corrompus, trafics de jeunes filles, services de police médiocres, familles dans la misère sociale, la Suède paraît en bien mauvais état.

Si je suis accro à la série, c'est surtout à cause de Kurt lui-même, sa personnalité, son désenchantement de plus en plus de grand, ses doutes, ses coups de tête, ses faiblesses. Il est attachant cet homme là ! Même si par moment je voudrais le bousculer un peu. S'il ne manque pas de courage dans ses enquêtes, on ne peut pas en dire autant dans sa vie privée. Son attitude vis-à-vis de la femme qu'il dit aimer, Baiba, est lamentable. Il se débrouille un peu mieux maintenant avec sa fille Linda, mais le vrai souci, c'est son père qui perd la tête. Kurt désirerait ardemment retisser un lien avec lui avant l'inéluctable.

Me voilà à mi-chemin, cinq romans lus, cinq devant moi. Je vais essayer de faire durer un peu le plaisir. Je ne suis pas pressée de savoir ce qui va advenir de Kurt, puisque j'ai compris que l'auteur l'a abandonné à un triste sort, honte à lui !

Henning Mankell - Le guerrier solitaire - 553 pages
Collection Points - 2000